Quand la Chine achète la technologie israélienne

Quand la Chine achète la technologie israélienne

0
46

Engagée dans le secteur de la défense depuis 2016, la firme de cybersécurité Qihoo 360 multiplie les pistes d’investissement à Tel-Aviv.

En créant fin janvier une plateforme permettant aux utilisateurs de vérifier s’ils ont voyagé auprès de quelqu’un qui a contracté le coronavirus, le groupe de cybersécurité Qihoo 360 veut prouver son utilité – et sa loyauté – au régime. Développeur d’un des premiers logiciels antivirus chinois, la firme, fondée par Zhou Hongyi et Qi Xiangdong, est chargée depuis des années de développer des systèmes de cybersécurité pour l’Armée populaire de libération (APL). Via sa filiale, 360 Enterprise Security Group, elle dirige le premier centre d’innovation dédié à la cybersécurité, établi en 2017 par le Central Committee for Military-Civil Fusion Development, qui est supervisé par le Parti communiste chinois (PCC).
Soutenu par Pékin, Qihoo 360, aussi connu sous le nom de 360 Security Technology, envisage de renforcer sa présence en Israël. Aux côtés d’Avi Dichter, l’ex-patron du Shin Bet alors à la tête de la commission des affaires étrangères et de la défense de la Knesset, la firme a annoncé en août 2019 le lancement du China-Israel Cybersecurity Technology Innovation Center. Qihoo 360 avait déjà investi dans Carmel Ventures, rattaché au fonds israélien Viola Group. Qihoo 360 est aujourd’hui contrôlé par son président Zhou Hongyi. En 2016, soutenue par les fonds chinois Citic Guoan GroupGolden Brick Silk Road Capital et Sequoia Capital China, la firme s’est retirée de la bourse de New York afin de s’engager dans le secteur de la défense. Elle est ensuite entrée sur la bourse de Shanghai en 2018.

 

LIRE  Les descendants de survivants de la Shoah se réuniront pour la première fois

L’autre fondateur, Qi Xiangdong, a depuis pris la direction de l’ancienne filiale Qi An Xin, qui assure la cybersécurité des entreprises. En avril dernier, Qihoo 360 a vendu à la China Electronics Corp (CEC), un groupe de défense étatique, ses parts dans Qi An Xin, qui assurera donc la cybersécurité des groupes publics.

Les fournisseurs

Qihoo 360

Beijing. Qihoo 360 a été fondé en 2005 par Zhou Hongyi et Qi Xiangdong, qui ont tous les deux des liens aux premiers rangs du gouvernement. Formé à la Xi’an Jiaotong University, dont les étudiants sont souvent recrutés par le programme de hackers de l’APL, Zhou est vice-président de l’Internet Society of China, supervisée par le ministère de l’industrie et des technologies de l’information (MIIT). Il est, en parallèle, vice-président de l’Internet Security Industry Alliance de la zone de Zhongguancun, à Pékin, qui développe notamment des technologies pour la stratégie de fusion civilo-militaire (IOL n°845). Qi est diplômé de la Changchun University of Posts and Telecommunications, devenue aujourd’hui la Jilin University, engagée dans la recherche sur les armes nucléaires, ainsi que de la University of Science and Technology Beijing. Il a œuvré pendant vingt ans à l’agence de presse de l’Etat Xinhua, dont il est devenu directeur adjoint.

Zhou et Qi ont lancé Qihoo 360 après une première collaboration au sein de 3721.com, un moteur de recherche fondé par Zhou et racheté par Yahoo China en 2004.

Jforum – IOL

Aucun commentaires

Laisser un commentaire

Choisir la devise
EUR Euro
0
    0
    Panier
    Votre panier est videAu shop