Question : a-t-on le droit d’organiser une soirée non-mixte ?

0
48

C’est la question qui s’est posée à Afoula : des responsables ont organisé une soirée avec l’un des chanteurs ‘hassidiques actuels, Moti Steinmetz, destinée au public religieux de la ville, et bien évidemment avec une non-mixité très rigoureuse. Dans le cadre politique actuel, quand une forte résistance à toute manifestation de religiosité se fait sentir sous l’influence des divers groupes politiques qui brandissent le fanion anti-religieux dans le pays, un groupe s’est tourné vers le tribunal, demandant que l’on oblige que cette soirée soit mixte ! Et, bien évidemment, ledit tribunal n’a pu que conclure en acceptant une telle clause, quand bien même la plupart des gens intéressés par une telle soirée sont des gens qui tiennent à ce qu’elle se passe d’une telle manière ; mieux encore : Moti Steinmetz lui-même a déclaré qu’il ne participerait pas à une telle soirée si elle ne se tient pas comme la Halakha l’exige !

Diverses personnalités politiques, émanant des groupes orthodoxes, se sont déjà prononcées avec une très grande dureté contre cette décision révoltante du tribunal, et le pays entier attend de voir comme cette curieuse, mais triste, affaire va continuer. Elle sera très certainement présentée devant une instance plus élevée, voire la Cour suprême, et allez savoir quelle en sera la conclusion (malheureusement, on s’imagine…).

A suivre !

LIRE  Cour suprême: le profil des favoris de Donald Trump

Aucun commentaires

Laisser un commentaire