Rabbi ‘Hayim zatsal et le « Chtar birkath habayith »

5
70

A ne pas manquer : le contrat écrit et signé par notre Maitre rav ‘Haïm Kaniewsky zatsal

Juste après la chiva suivant la disparition de notre Maitre rav ‘Haïm Kaniewsky zatsal, on a trouvé à Koupath Ha’ir plusieurs exemplaires d’un document rare décrétant la santé et une longue vie, écrit par notre Maitre. Dans le document « Bénédiction de la Maison », notre Maitre écrit : « Vous serez sauvés de toutes sortes de malheurs ». Il ne reste que quelques documents : c’est la dernière occasion d’en obtenir.

Il y a plusieurs années, notre Maitre rav ‘Haïm Kainewsky zatsal, qui portait la charge de Koupat Ha’ir, a décidé de faire un appel exceptionnel demandant de signer un prélèvement automatique de 52 euros par mois pendant 24 mois afin que les responsables de la Koupa puissent poursuivre leur œuvre de bienfaisance et nourrir des familles nécessiteuses.

Notre Maitre a voulu donner quelque chose en échange, pour montrer sa reconnaissance à ceux qui répondraient à son appel et feraient un prélèvement automatique. Il a donc exceptionnellement pris son stylo et écrit un document rare : « La Bénédiction de la Maison ».

Dans ce document rare qui avait beaucoup intéressé le public, notre Maitre écrivait : « Bénédiction de la Maison. Par le mérite de votre don régulier à la tsedaka de Koupat Ha’ir, votre maison s’emplira de la bénédiction divine. Vous mériterez une bonne santé et une longue vie. Vous serez sauvés de toutes sortes de malheurs et mériterez de grandes yechou’oth. ‘Haïm Kaniewsky. »

Vous avez bien lu. Il a décrété que ceux qui feront un don régulier à Koupat Ha’ir mériteraient que leur maison s’emplisse de la Bénédiction divine. Il ajoute que les donateurs mériteront une bonne santé, une longue vie et, surtout, seront sauvés de toutes sortes de malheurs.

LIRE  La mer à boire

Ce décret est toujours valable, justement aujourd’hui où nous sommes inquiets pour l’avenir. A présent que notre Maitre nous a quittés, c’est une occasion pour nous d’obtenir ce contrat historique. C’est le moment d’agir, de suivre son testament, et de mériter cette bénédiction divine chez nous.

Koupat Ha’ir informe qu’il ne reste que quelques exemplaires écrits et signés par notre Maitre zastal. Vu la grande demande, Koupat Ha’ir appelle le public à faire un don tout de suite et de mériter ce document rare avant qu’il ne soit trop tard. Tapez maintenant, et ce document précieux vous sera livré à domicile.

5 Commentaires

Laisser un commentaire