Ramallah autorise à nouveau le transfert de malades gazaouis vers Israël

0
445
Palestinian President Mahmoud Abbas speaks during a rally marking the 12th anniversary of the death of late Palestinian leader Yasser Arafat in the West Bank city of Ramallah November 10, 2016.
Cette décision intervient après la mort de 13 gazaouis n’ayant pas pu être soignés à temps.

L’Autorité palestinienne a annoncé vendredi qu’elle autorisera à nouveau les gazaouis d’entrer en Israël afin de pouvoir bénéficier de traitements médicaux, a indiqué Haaretz.

Selon le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne (AP), cette décision intervient après la mort de 13 gazaouis n’ayant pas pu être soignés à temps.

Pour quitter Gaza et se rendre en Israël afin d’y suivre un traitement médical, ou pour recevoir des soins en Cisjordanie ou à l’étranger, les habitants de Gaza doivent au préalable obtenir une confirmation de l’AP stipulant qu’elle s’engagera à payer les frais inhérents au traitement.

Cependant, ces dernières semaines Ramallah a mis en place une série de mesures strictes afin d’obliger le Hamas à céder le contrôle de l’enclave côtière, notamment en réduisant la quantité d’électricité fournie, les salaires gouvernementaux et les aides médicales apportées à la bande.

Plus de 1 600 malades à Gaza sont actuellement en attente d’une orientation médicale de l’AP, selon l’organisation PHRI (Médecins pour les droits de l’homme – Israël).

La porte-parole de PHRI Dana Moss a fait savoir qu’en 2016, le nombre moyen de requêtes mensuelles approuvées par l’AP s’élevait à 2041. Au mois de mai et au mois de juin 2017, a-t-elle indiqué, l’AP n’offrait plus que 10 orientations de transfert par jour.

Source www.i24news.tv

LIRE  Le Hamas et le Hezbollah en Europe

Aucun commentaires

Laisser un commentaire