Rapport en Syrie : dix tués à la suite d’une attaque israélienne – y compris des civils iraniens

0
55

L’Observatoire syrien des droits de l’Homme affirme que dix personnes ont été tuées dans l’attaque israélienne hier soir en Syrie, dont trois officiers de l’armée d’Assad et cinq Iraniens qui appartiennent apparemment à la force Qods. Le rapport n’a pas de confirmation de sources officielles en Syrie ou en Iran.

JDN

Dix personnes ont été tuées lors de l’attaque israélienne ce soir en Syrie, dont trois officiers de l’armée Assad et cinq Iraniens qui appartiennent apparemment à la Force Qods. Cela a été rapporté ce matin (mercredi) par l’organisation d’opposition syrienne – le Centre syrien de surveillance des droits de l’Homme. Quant aux autres personnes, on ignore s’il s’agit de citoyens libanais ou irakiens. Le rapport n’a aucune confirmation de sources officielles en Syrie ou en Iran.

Un porte-parole de Tsahal a déclaré ce matin que des avions de combat de Tsahal avaient attaqué ce soir des cibles militaires en Syrie appartenant à la force iranienne Qods et à l’armée syrienne. L’attaque a endommagé des entrepôts, des quartiers généraux et des complexes militaires ainsi que des batteries de missiles sol-air. Selon l’annonce, « l’attaque a été menée en réponse au placement d’un chargement d’explosifs près de la barrière frontalière avec la Syrie en territoire israélien, par une escouade syrienne opérant sous la direction iranienne ».

Il a également été déclaré que « cela est une preuve supplémentaire de l’établissement de longue date de l’activité de l’Iran en Syrie. Tsahal maintient un niveau élevé de préparation et de préparation à tout scénario. »

Une source militaire syrienne a déclaré que trois militaires avaient été tués, un soldat avait été blessé et que des dégâts avaient été causés à la suite de l’attaque israélienne. Selon la source, l’attaque a été menée depuis les hauteurs du Golan vers la région sud du pays. Selon l’agence de presse, plusieurs missiles israéliens ont été interceptés dans le ciel de la capitale et une longue série d’explosions a été entendue dans toute la ville. Comme dans tous les cas d’attaque, les FDI ont augmenté leur alerte dans le nord et renforcé le système du Dôme de fer, mais à l’heure actuelle, il n’ya pas de changement dans les directives pour les résidents du Golan.

LIRE  Gantz se radicalise à l'approche des élections

Le porte-parole de Tsahal, le général de brigade Hedi Zilberman, a déclaré ce matin que « nous avons attaqué huit cibles du front à la région de Damas, y compris le quartier général principal des forces iraniennes près de l’aéroport de Damas. En outre, nous avons attaqué un complexe résidentiel secret hébergé par de hauts Iraniens, au sud-est de Damas, mais l’attaque n’a pas été menée au centre de l’enceinte pour leur transmettre le message. « 

Zilberman a ajouté: « Nous avons également attaqué le quartier général de la division 7 dans la partie sud du plateau syrien du Golan. Les forces de Qods opèrent à partir de celui-ci et encouragent des attaques terroristes contre Israël, à partir desquelles des activités terroristes sont menées. En outre, nous avons attaqué des batteries de missiles antiaériens avancés. Nous n’autoriserons pas du tout un établissement iranien, certainement pas près de la frontière, et que nous ne permettrons pas au régime syrien d’ignorer cette action. »

Zilberman a envoyé un message aux Iraniens et aux Syriens: « Israël ne permettra pas un établissement iranien en Syrie. Nous travaillons contre la Syrie et contre ses « invités » iraniens. Nous attendons de la force de l’ONU qu’elle exerce son autorité. Nous sommes en alerte pour tout scénario. Les Iraniens ont déployé leurs forces et sont allés vers l’est mais n’ont pas disparu de Syrie et visent toujours l’AP (activité terroriste hostile) à la frontière, nous avons donc agi. Les armes iraniennes continuent d’entrer en Syrie et les milices chiites opèrent sur le territoire dirigé par l’Iran. »

LIRE  Hydrocarbures offshore : Israël annonce un nouvel appel d'offres

« Ces derniers mois, nous avons suivi une force Quds opérant dans cette zone à l’aide de patrouilles, d’observations et d’autres moyens à partir du moment où nous soupçonnons une forte probabilité de débarquer des explosifs. » Un porte-parole de Tsahal a ajouté qu’il était estimé que les explosifs découverts hier avaient été placés il y a quelques semaines par des mercenaires vivant dans la région sous la direction de l’Iran.

Le général de brigade Zilberman a précisé que ces derniers mois, Tsahal a suivi les tentatives précédentes de la force de préparer des attaques, en mettant l’accent sur le sud du plateau du Golan. « Une force d’une entreprise d’équipement mécanique lourd de la 210e division a réussi à désamorcer trois charges de Kalmagar », a-t-il déclaré. « Le point de chargement des explosifs était au poste 116, sur lequel se trouve l’hôpital Mazor Ladakh (un centre médical des FDI qui a aidé les réfugiés syriens – AB). »

Les forces de Tsahal ont découvert hier un appareil explosif près de la barrière frontalière avec la Syrie dans le sud du plateau du Golan, en territoire israélien. Les forces du génie de combat l’ont neutralisé, près de la zone où les forces de Tsahal ont déjoué une tentative de placement d’explosifs il y a environ trois mois.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire