Le rav David Yossef : retardez l’allumage des feux de Lag ba’Omer motsaé Chabbath

Le rav David Yosef Shlita continue de s'exprimer fermement contre les orthodoxes participant aux festivités de Lag baOmer à Meron commençant motzé Shabat. Le rav Yosef dénonce le fait de commencer les célébrations motzé shabbat car cela entraîne directement des profanations du shabbat.

0
971

Le rav Yossef a fait remarquer que cette année les autorités civiles ont repoussé les commémorations du jour de souvenir par respect pour le Chabbath et demandé pourquoi les orthodoxes n’en font pas de même avec Lag ba’Omer. Il a qualifié le comportement des religieux qui insistent pour allumer les feux de Lag ba’Omer immédiatement à la fin du Chabbath d’hypocrite, car ils sont les premiers à condamner les profanations du Chabbath des autres.

Lors de l’ouverture d’un chi’our hebdomadaire, le rav a ajouté : « Y a-t-il une mitsva de la Tora que nous enjoint d’allumer un feu de joie à Lag ba’Omer !? Alors que cela entraîne la profanation du Chabbath pour les policiers et d’autres ! Que voulez-vous de la police ? La police doit être présente pour préserver l’ordre public et la sécurité. Regardez simplement ce qui s’est produit en raison de la diminution de la police à la levaya de rav Wozner – des gens ont été tués ! Au lieu d’être critique contre la police, nous devrions critiquer les actions de orthodoxes, qui tentent de transformer cela en nouvelle mitsva, qui veulent sortir immédiatement après la fin du Chabbath alors que la police doit se préparer au préalable ».

Rav Yossef a ajouté: « Repoussez l’allumage jusqu’à 4 h du matin. Fermez tout le complexe de Méron jusqu’à minuit. Si quelqu’un croit qu’il obtiendra « tanour rishon » (un premier four, allusion à l’importance qu’on accorde à un premier four pour préparer les matstoth, car alors le four est au maximum de sa chaleur) au Gehinom, il se rendra compte de la gravité d’avoir maintenu un minhag qui entraîne des dizaines de milliers de profanations du Chabbath », a conclu le rav.

LIRE  Les incendies sont donc bien criminels !

 

Aucun commentaires

Laisser un commentaire