Rav Eliahou Sternbuch zatsal

0
647

 

Photo prises du site Be’hadré ‘Haridim

La communauté juive d’Anvers, en particulier, mais le monde juif tout entier, porte le deuil à la suite du décès ce Chabbath, parachath Pin’hass, du rav Eliahou Sternbuch, l’un des importants décisionnaires européens, qui a desservi la communauté Ma’hziké hadat d’Anvers durant plus de 50 ans !

Le rav est né à Londres en 1932, dans une famille de haute importance. Son père, rav Acher Sternbuch, avait une filiation qui remontait à Rachi, et sa mère était descendante du Gaon de Vilna.

Rav Acher n’avait que 44 ans à son décès, et a laissé sa veuve avec un nombre important d’enfants à élever.

Rav Eliahou s’est rendu à Gateshead pour étudier à la Yechiva qui était alors à ses débuts, puis en Erets Israël à la Yechivath ‘Hévron, où rapidement il s’est avéré être l’un des éléments brillants de cette haute institution.

Il s’est marié en 1956 avec une fille du rabbi de Séret-Wiznitz, de ‘Haifa. Il a été nommé enseignant dans la Yechiva que son beau-père tenait en cette ville, et rapidement il y prit une grande importance.

En 1963, il a été invité à servir comme dayan dans la communauté de Ma’hziké hadat d’Anvers, porte qu’il a tenu durant plus de 50 années d’affilée. Il y sera apprécié par toutes les composantes de la communauté juive de la ville, et servira de dayan dans le cadre du Beth Din du rav ‘Hayim Kreizwirth.

Outre son travail de dayan, il prenait également la parole à diverses occasions, et ses derachoth avaient grand écho dans la communauté.

Sa recherche de la vérité en tout domaine en ont fait l’une des références de Halakha dans le peuple juif, et ses avis étaient accueillis par tous avec intérêt et respect, y compris par les grandes personnalités rabbiniques de la génération, tels que rav Eliachiv zatsal.

Dans la dernière période, il a connu plusieurs incidents médicaux, et c’est en Erets Israël qu’il a été hospitalisé et qu’il est décédé.

Outre son frère, le rav Moché Sternbuch, Av Beth Din de la ‘Eida ha’harédith de Jérusalem, et sa sœur, l’épouse de rabbi David Soloveitchik, il laisse derrière lui une très grande famille, quand tous ses fils et gendres occupent des postes rabbiniques dans le monde entier.

 

 

 

 

 

Aucun commentaires

Laisser un commentaire