Rav Yehouda Zeèv Ségal

0
1304

Rav Ségal est né à Londres en 1910.
Son père était Roch Yechiva à Manchester, et étudiait avec lui toutes les après-midis.
Rav Yehouda Zéev racontait que lorsqu’il était âgé de seulement 8 ans, il lui était arrivé un miracle qui avait changé sa vision de la vie. Il avait traversé la rue et un autobus était arrivé. L’autobus roulait à une très grande vitesse, et le chauffeur n’avait pas aperçu Yehouda Zéev. Toutes les personnes présentes s’attendaient au pire. Quand le chauffeur aperçut enfin l’enfant, il freina de toutes ses forces, mais vu la vitesse à laquelle il roulait, il était impossible que l’autobus parvienne à s’arrêter avant de toucher Yehouda Zéev. Pourtant, il finit par s’immobiliser… à 2 cm de l’enfant !
Rav Ségal racontait, plusieurs années après, qu’il avait appris deux choses de cet événement surnaturel : tout d’abord que la vie peut nous être prise à chaque instant, et ensuite qu’il faut profiter de chaque moment de vie pour avancer.
Depuis ce moment, Yehouda Zéev ne cessa de s’adonner à l’étude de la Tora, avec un accent particulier pour l’amour du prochain, l’entraide et toutes les mitsvoth concernant le ‘ben adam le’havero’.
Plus tard, à la Yechiva de Mir de Jérusalem où il étudia, on remarqua bien vite son assiduité et ses midoth. Rav ‘Haïm Schemoulevitz fut l’un de ses partenaires d’étude.
En 1934, de retour à Londres, il se maria et commença à dispenser des cours dans la Yechiva de son père.
En 1947, le père de rav Yehouda Zéev mourut. Sa place de Roch Yechiva resta vacante, mais on hésita à nommer son fils à sa place, pour diverses raisons.
En 1949, rav Kahaneman, Roch Yechiva de Poniévezh, proposa à rav Ségal de se joindre à lui pour diriger la Yechiva, et celui-ci accepta.
Mais entre temps, le directeur de la Yechiva de Manchester tomba gravement malade. Une nuit, il vit en rêve le père de rav Yehouda Zéev, qui lui enjoignait de nommer son fils comme nouveau Roch Yechiva, et l’informait que c’était là la raison de sa soudaine maladie.
Rav Yehouda Zéev Segal fut donc nommé nouveau Roch Yechiva à Manchester, non sans avoir demandé l’avis du ‘Hazon Ich concernant son désistement auprès de la Yechiva de Poniéwezh.
A la Yechiva, ses élèves attestèrent que rav Segal était proche d’eux, parlait souvent à chacun, s’inquiétait pour les malades. De plus, il était un modèle d’assiduité et de prière fervente. Nombre d’entre eux rapportèrent qu’à Yom Kippour, ils avaient devant eux un ange, et non un homme… De ce fait, on recherchait sa bénédiction. D’ailleurs, rav Ya’akov Kaminetsky fit demander sa berakha lorsqu’il était malade, et c’est ce qu’il conseillait de faire à chaque personne en détresse.
C’est également rav Segal qui instaura l’étude quotidienne de deux Halakhoth du ‘Hafets ‘Haïm. Il avait l’habitude de dire que l’élève assidu n’est pas seulement celui qui s’assoit et étudie trois heures sans interruption. C’est aussi celui qui utilise chaque minute pour étudier, même en faisant la queue chez le médecin, ou en attendant l’autobus.
Rav Ségal est Niftar le 22 chevat 1993, et il fut enterré à Manchester.
Sa Hiloula tombe cette année le 18 février 2017.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire