Réinhumation des morts d’un cimetière médiéval juif de Rome

0
761

Les restes de 38 juifs exhumés lors de fouilles de sauvegarde de l’autorité italienne des antiquités ont été réenterrés mardi dans le nouveau cimetière Primaforta au cours d’une petite cérémonie près de la porte d’entrée du cimetière.

Les restes avaient été exhumés après que l’autorité des antiquités ait commencé des fouilles dans une zone destinée à un usage commercial et découvert un cimetière juif médiéval – c’est ce qui a été fixé en regard de restes funéraires.

Ont participé à la cérémonie le représentant de la ‘Hevra Kadicha rav Roberto De Sianni et les volontaires israéliens rav Shmaya Levi, rav Hizkiayhu Kalmanovitch et l’expert en conservation des antiquités Amir Janah.

« C’est une immense leçon aux nations du monde », a expliqué le Grand rabbin de Rome, Shmuel De Sianni. « Cela leur montre comment les Juifs respectent les personnes, de leur naissance jusqu’après leur mort ».

« Je remercie l’Autorité des antiquités pour sa coopération, qui a commencé dès le moment où ils ont découvert les restes. J’espère que nous continuerons à travailler ensemble dans le futur. »

« L’emplacement où ces restes ont été trouvés nous était connu comme un cimetière utilisé il y a plusieurs centaines d’années. La tradition dit que nous avons cessé d’y enterrer les morts il y a environ 370 ans, et la propriété du terrain a été transférée au gouvernement italien il y a 140 ans. Ensuite des bâtiments ont été construits sur le cimetière.

« Il y a deux ans, un projet visant à élargir le bâtiment existant a été lancé, et les fouilles de sauvegarde ont révélé des vestiges archéologiques ce qui a contraint les excavateurs à appeler l’autorité des antiquités. Ces archéologues ont trouvé des vestiges de l’époque romaine et au-dessus de ceux-là, ils ont trouvé des restes humains. Il n’y avait pas de pierres tombales, juste une petite pierre  sur laquelle était gravé le mot hébreu «kan».

LIRE  Des enseignants protestent à Tel-Aviv contre le paiement incomplet de leur salaire

« Dès que nous avons été mis au courant, nous avons notifié l’autorité des antiquités, qui a ordonné de transférer et de réinstaller immédiatement les restes. Le travail et la logistique nécessaires pour identifier tous les restes ont pris beaucoup de temps et aujourd’hui nous sommes heureux d’avoir apporté les restes de ces Juifs à un repos éternel, honorablement, avec des excuses pour les avoir dérangé, conformément à la loi juive ».

Le rav Shmuel De Sianni, qui a supervisé le processus, est également de vice-président à la Conférence des rabbins européens.

 

 

Aucun commentaires

Laisser un commentaire