Reportage dramatique en Iran : un membre des Gardiens de la révolution a été tué dans le centre du pays

0
188

L’agence de presse iranienne ISNA a rapporté aujourd’hui (lundi) que Reza Dastani, membre des Gardiens de la révolution, a été tué ce matin.

JDN – Itamar ben Kalifa

L’agence de presse iranienne ISNA a rapporté aujourd’hui (lundi) que Reza Dastani, membre des Gardiens de la révolution, a été tué ce matin. Selon les médias iraniens, son identité a été vérifiée par des responsables. Destiny a été emmené à l’hôpital où il a été déclaré mort. Les responsables ainsi que les médias iraniens n’ont pas encore pointé un doigt accusateur en direction d’Israël lorsque, entre autres, il a été examiné si Dastani avait été éliminé dans le cadre de la « manifestation du hijab » iranienne.

La semaine dernière, il a été signalé qu’Israël avait tué un officier ayant le grade de lieutenant-colonel servant dans l’armée de l’air. Le message affirme que l’officier – Daoud Jaafari – a été tué dans l’explosion d’un engin explosif près de Damas. L’organisation a menacé de répondre à l’assassinat. L’Observatoire syrien des droits de l’homme a révélé plus tard qu’un engin explosif avait été installé sur le véhicule de Jaafari près du sud de la capitale Damas. Cependant, les Syriens ne connaissent pas encore de personne précise qui a perpétré l’assassinat, et l’Iran pointe du doigt Israël.

Il y a deux semaines, l’agence de presse IRNA a rapporté la mort de Nader Birami, un haut responsable de l’appareil de renseignement des Gardiens de la révolution, lors des manifestations dans la ville de Sakhana, dans la province de Kermansha, dans l’ouest de l’Iran. Le grade de Birami équivalait à celui de colonel et, selon les mêmes informations, il a été tué par des manifestants. Plus tard, les personnes impliquées dans la fusillade ont été arrêtées.

LIRE  Le gouvernement survivra-t-il ? Une semaine politique dramatique

Aucun commentaires

Laisser un commentaire