Retrait des masques dans les espaces clos : « Cela peut entraîner des conséquences néfastes »

0
42

Les responsables de la santé ne sont pas d’accord sur la décision de Bennett et Horowitz d’abroger l’obligation de porter des masques samedi soir.• L’Association des médecins de santé publique a déclaré: « La décision a été prise au bon endroit et au bon moment »

JDN – Elhanan Toledano

Adieu aux masques : suite à la décision du Premier ministre Naftali Bennett et du ministre de la Santé Nitzan Horowitz d’abolir l’obligation du port du masque, à compter de samedi soir, une dispute a éclaté entre experts de la santé. Certains pensent que la décision est bonne et d’autres non.

Le directeur du département des affaires internes d’Hadassah et le directeur du département Corona, le professeur Dror Mevorach, ont affirmé que la décision avait été prise trop tôt : « J’ai peur que cela nuise aux personnes fragiles comme les personnes âgées et non vaccinées. Je ne comprends pas pourquoi se dépêcher. Au moins attendons après le Jour de l’Indépendance, pour que même les plus fragiles puissent profiter des célébrations sans crainte. Cette accélaration peut aussi entraîner des conséquences néfastes que nous voulons éviter. Il n’est pas nécessaire de dépasser les autres pays en tout, ce n’est pas de la concurrence. « 

L’association Madaat a également émis des réserves sur la décision radicale : « La décision d’abolir l’obligation de porter des masques dans la plupart des lieux publics doit s’accompagner d’importantes actions de prévention de la part du ministère de la Santé. Les initiatives doivent encourager la responsabilité personnelle et expliquer au public là où il y a est une population à risque, même lorsqu’il n’y a pas d’obligation légale de le faire. »

LIRE  L’imam Chalghoumi menacé de mort après une vidéo avec le porte-parole de Tsahal

L’association a expliqué que « les études menées jusqu’à présent ont montré à plusieurs reprises qu’un masque réduit la transmission du virus. Cela signifie que chacun a la responsabilité de protéger ceux qui nous entourent, il est donc important d’affiner les recommandations au public et d’expliquer le cas de chaque personne. »

En revanche, l’Association des médecins de santé publique de l’Ordre des médecins s’est félicitée de la décision : « Retirer les masques – au bon endroit et au bon moment. Annuler l’obligation ne signifie pas annuler la recommandation de porter des masques pour réduire le risque de l’infection. Si nécessaire ».

Ils ont ajouté que « le fléau corona et ses conséquences ont gravement endommagé la santé publique en Israël. Il est temps d’investir dans les infrastructures et la main-d’œuvre, de prendre soin des gens et d’être mieux préparés pour les défis à venir ».

Aucun commentaires

Laisser un commentaire