Réunion du comité rabbinique européen en Biélorussie

0
688

Photo : Eli Itkin

Le comité rabbinique européen, dirigé par le rav Pin’hass Goldshmidt de Moscou, s’est réuni en Biélorussie ces jours-ci afin de juger des derniers changements intervenus dans le monde ces semaines-ci : « Nous devons penser aux bouleversements possibles en Europe avec ce qui s’est passé en Amérique, et comment les Nations européennes vont dorénavant se conduire envers les Juifs », a déclaré le rav Goldshmidt.

Nombre de dayanim, de rabbanim et de rabbins ont participé à cette séance. Le rav Steinmann et le rav Kanievski ont envoyé un courrier d’appui à cette instance importante en Europe.

unnamed (3)

Cette réunion a lieu tous les six mois, et s’est tenue là à Minsk. Par la suite, les participants ont rendu visite à Radin, Mir et Volozhyne, et se sont rendus sur les tombes des Grands du peuple juif qui s’y trouvent. En fin de parcours, c’est à Vilna et à Kovna qu’ils iront, et visiteront les tombes du rav Grodzinski et du rav Spector, ces deux importants rabbanim du Judaïsme européen d’avant guerre.

Le rav Goldshmidt a insisté dans son discours d’ouverture sur les interrogations qui se posent aux rabbanim en Europe : sans tenir compte des espoirs qu’éveille l’arrivée de Trump à la présidence des Etats Unis, le fait est que le judaïsme européen profitait tout de même d’un fort appui aux Etats Unis, et diverses décisions européennes allant contre les intérêts ou la pratique ont été contrées grâce à des interventions américaines, comme par exemple celles concernant la che’hita, ou la mila. Or Trump annonce un retrait américain de nombre de points de friction dans le monde. Ceci exige, de la part du comité rabbinique européen, une réflexion sur la conduite à suivre à l’avenir.

LIRE  Corona, dans la vie du public orthodoxe...

Une des réunions a été consacrée au souvenir du Grand-rabbin Sitruk zal, qui faisait partie de ce comité européen.

unnamed (4)

La situation dans les cimetières algériens a été également abordée, et le rav Moché Léwin a informé l’assistance du fait que l’intervention du dayan Ehrentreu a été acceptée par la France, ainsi que l’Ambassadrice de France à Tel Aviv l’a confirmée à Kountrass. Le problème suivant reste celui des cimetières en France, quand 1000 corps juifs (chiffre datant de l’année 2008) sont repris systématiquement de leurs tombes par an à Paris, et jetés dans le secret dans l’ossuaire (il est toutefois plein), incinérés (bien que la municipalité affirme que cela n’est plus le cas depuis 2010 – mais avant, et à présent, qui le garantit ?), sans parler des quantités immenses et incroyables de corps jetés dans les catacombes. Cette situation n’a pas sa pareille dans le monde entier ! Et elle fait honte à la France, qui, pourtant, est le berceau de la liberté, l’égalité et la fraternité…

Le rav Léwin a été chargé d’assurer la suite des relations avec le pouvoir à cet égard.

 

Aucun commentaires

Laisser un commentaire