Le Roch Yechiva a changé ma vie !

0
1001

Un employé de station de pompe à essence, non-juif, particulièrement petit de taille, raconte : « Le Roch Yechiva a changé ma vie ! »

L’histoire, tout à fait remarquable, a eu lieu aux Etats-Unis. Après le décès du rav Eliahou Yehochoua’ Geldzahler zatsal, les membres de la famille ont reçu une information qui les a fortement surpris.
Ce rav était né à Anvers en 1926. Durant la Shoah, il est passé avec sa famille en France, puis en Espagne et au Portugal, avant de parvenir à se réfugier aux Etats-Unis en 1941. Il y étudia à Tora veDa’ath, l’une des grandes Yechivoth du pays, avant de prendre pour épouse en 1948 la fille du rav Eliahou Dessler, le célèbre auteur de Mikhtav meEliahou et Machgia’h de la Yechivath Poniewez. Il dirigea par la suite la Yechiva Or Israël de Queens, à New York. Son épouse est décédée en 2009, et lui-même nous a quittés en 2015, le 29 av. Il a laissé plusieurs ouvrages, dans lesquels il donne également d’importants détails biographiques, en particulier sur son beau-père et sa position sur les grands débats qabbalistiques entre les disciples du Gaon et du Ba’al Chem Tov.
Revenons à notre anecdote. La fille du rav Geldzahler zatsal se rend un jour dans une station-service pour faire le plein, et un employé fort petit de taille voit la photo du rav dans la voiture. Apprenant qu’il est décédé, il se met à pleurer d’une manière incontrôlable… Par la suite, il parvient à s’expliquer :
« La plupart des gens se rendent dans notre station-service, prennent de l’essence et partent, sans plus. D’autres jettent un coup d’œil sur moi, du fait de ma taille, mais de là à m’adresser la parole… Votre père était différent : il sortait de sa voiture pour me faire la conversation, et me tenait ainsi compagnie.
« Une fois, il me lança : « Vous m’influencez en bien : vous avez toutes les raisons au monde de rester chez vous et de vous considérer comme un pauvre type ; mais non, vous avez fait le choix de prendre la vie comme si vous étiez normal, et de vous rendre au travail au quotidien. » Il disait de moi que j’étais quelqu’un de fantastique ! »

LIRE  Le rav Berel Lazar, Grand rabbin de Russie, se serait rendu en Iran à la demande de Vladimir Poutine

L’employé ajouta un récit du rav : il se rendait à la Yechivath Or Israël, qu’il dirigeait, avec ses 200 jeunes. Il lui dit une fois : « J’ai même parlé de vous devant eux : si lui est capable de se prendre en main, vous y parviendrez certainement… »

« Votre père a changé ma vie, conclut-il. C’était la première fois que je me sentais élevé… »

Aucun commentaires

Laisser un commentaire