Roman Abramovich dans l’œil du cyclone?

Roman Abramovich dans l’œil du cyclone?

0
197

Un milliardaire juif russe va vendre des actifs et reverser les bénéfices aux Ukrainiens qui souffrent

Roman Abramovich aurait vendu des actifs britanniques valant des milliards, y compris une équipe de football, des manoirs et des jets privés, de peur qu’il ne soit frappé de sanctions.
L’éminent homme d’affaires juif russe Roman Abramovich a annoncé qu’il vendrait le club de football de Chelsea et en ferait don pour soutenir les Ukrainiens souffrant de la guerre en cours avec la Russie.
Les rapports suggèrent que le milliardaire cherche à se débarrasser d’autres actifs de peur d’être puni par des sanctions.
Dans un communiqué de presse mercredi, Abramovich a déclaré que la vente de l’équipe était dans « le meilleur intérêt du club, des fans, des employés, ainsi que des sponsors et partenaires du club ».
Il a noté qu’il renoncerait à quelque 2 milliards de dollars de prêts qu’il avait consentis à l’équipe et que tout le produit de la vente serait utilisé pour l’aide humanitaire à l’Ukraine.
« Pour moi, cela n’a jamais été une question d’affaires ni d’argent, mais une pure passion pour le jeu et le club. De plus, j’ai chargé mon équipe de créer une fondation caritative où tous les bénéfices nets de la vente seront reversés.
« La fondation sera au profit de toutes les victimes de la guerre en Ukraine. Cela comprend la fourniture de fonds essentiels pour les besoins urgents et immédiats des victimes, ainsi que le soutien au travail de rétablissement à long terme.
Cette déclaration fait suite à des pressions politiques visant à sanctionner l’homme d’affaires basé au Royaume-Uni, le leader travailliste Sir Keir Starmer ayant fait pression sur le Premier ministre Boris Johnson pour qu’il gèle les avoirs d’Abramovich.
Starmer a affirmé qu’Abramovich avait des « liens avec l’État russe » et « une association publique avec des activités et des pratiques de corruption ».
Le député travailliste Chris Bryant a accusé le gouvernement britannique de manquer de temps pour saisir les actifs d’Abramovich, car le milliardaire est « terrifié d’être sanctionné » et cherche déjà à liquider ses avoirs dans le pays.
Les médias britanniques ont rapporté que le milliardaire avait tranquillement commencé à vendre ses actifs, cherchant à décharger deux propriétés londoniennes d’une valeur estimée à 267 millions de dollars et 1,6 milliard de dollars en jets privés et super yachts.
Abramovich a nié avec véhémence avoir des liens avec le Kremlin ou le président russe Vladimir Poutine.
LIRE  Sondage: Netanyahou en danger?

Aucun commentaires

Laisser un commentaire

Choisir la devise
EUR Euro
0
    0
    Panier
    Votre panier est videAu shop