Sadiq Khan, le nouveau maire de Londres

0
853
Sadiq Khan, le nouveau maire de Londresa

Ainsi donc, c’est le candidat musulman du parti travailliste anglais, Sadiq Khan (quel nom !), qui a été élu maire de Londres. Fils d’un conducteur d’autobus, Sadiq Khan a battu le Juif Zac Goldsmith, fils du milliardaire Jimmy Goldsmith.

Sadiq Khan, 45 ans, né à Londres, est d’origine pakistanaise. Son père, un chauffeur de bus, a quitté le Pakistan peu avant sa naissance. Elevé avec sept frères et sœurs dans un logement social de Tooting, quartier dont il est député depuis 2005 (situé au sud de la capitale britannique), Sadiq Khan provient d’un milieu modeste.

Avocat spécialisé dans la défense des droits de l’homme, Sadiq Khan a déjà une expérience du pouvoir. Il a occupé les postes de secrétaire d’Etat aux communautés, en 2008, et de ministre des transports, en 2009, dans le gouvernement de Gordon Brown. Depuis 2005, il est aussi élu à la Chambre des communes.

Durant la campagne, son identité musulmane lui a valu de nombreuses attaques d’une partie de la presse, qui a avancé que sa famille entretenait des liens avec des organisations islamistes. Plusieurs sondages ont toutefois montré que la religion du candidat travailliste laissait une majorité de Londoniens indifférents.

La question reste évidemment de savoir comment analyser ces résultats, surtout à un moment où le parti de cet homme passe par une crise violente, du fait des expressions antisémites d’une cinquantaine de ses membres, et de la personnalité fort contestée de son chef de file. Puis, est-ce que ce succès d’un Musulman face à un Juif doit être analysé, ou alors sont-ce plutôt des repères sociaux qui ont joué dans ce cas, un prolétaire (fort réussi du reste) face à un fils de milliardaire ?

La question est à poser.

La communauté juive, pour sa part, n’est pas très rassurée. Toutefois, l’une des premières sorties du nouveau maire a été d’assister à une réunion organisée à l’occasion du « Yom haShoah » ! De sa part, c’est tant courageux qu’encourageant. Espérons, pour nos coreligionnaires anglais, que ceci laisse entrevoir une collaboration positive.

 

Aucun commentaire

Laisser un commentaire