Sauvons la famille Bar Or d’un second drame !

0
1095

Rapidement, un projet de collecte de fonds pour venir en aide à la famille a été organisé. Cette famille, a perdu leur fils ainé dans cet attentat sanglant qui a fait 23 morts. D’autres membres de la famille Bar Or ont été grièvement blessés. Des traitements coûteux sont l’une des causes, aujourd’hui, d’un endettement insupportable. Dans les prochains jours ils seront expulsés de leur appartement.

Naomi Bar Or, mère de 10 enfants, écrit sa douleur:

« Nous avons essayé de garder le silence mais nous nous mordons les lèvres jusqu’au sang. Je vous en prie, faites quelque chose pour que nous ne nous retrouvions pas dans la rue.  Nous étions une famille heureuse jusqu’à ce terrible jour du 19 août 2003, lorsque ce terroriste sanguinaire s’est fait exploser dans l’autobus où se trouvaient tous mes enfants. Nous avons perdu notre enfant de 12 ans et les autres enfants sont handicapés à différents niveaux. Il y a des pleurs et des confrontations douloureuses tous les jours et toutes les nuits dans notre maison.

Ce jour la, tout s’est effondré. Mon mari et moi avons continué à nous battre afin de garder notre maison, tout en donnant les soins aux enfants blessés physiquement et mentalement. Nous avons essayé de leur fournir tout ce dont ils avaient besoin, malgré nos faibles salaires, mais ce mois-ci nous avons réalisé que nous ne pouvions plus rester silencieux et qu’il fallait demander de l’aide.

Nous avons accumulé d’énormes dettes. Aujourd’hui, nous ne pouvons plus faire face aux remboursements. Malheureusement, des huissiers de justice sont venus à plusieurs reprises et ont décidé de nous mettre, moi, mon mari et nos enfants hors de notre maison. Cette maison, est le seul endroit que nous avons. Souvent il y n’y avait que du pain et du lait à manger et l’électricité et l’eau étaient régulièrement coupé. Nous avons soufferts silencieusement toutes ces années et nous n’avons jamais demandé de l’aide. Mais aujourd’hui, nous n’avons plus d’autre alternative.  Nous voulons que nos enfants puissent s’asseoir autour d’une table comme tous les autres enfants. Je vous en supplie, aidez-nous avant qu’il ne soit trop tard”.

Dans la douleur, Naomi, mon mari et mes enfants !

Nous soutenir : cliquez ici (attention : nouvelle adresse, l’ancienne publiée ici n’étant pas valable) !

Si vous désirez un reçu CERFA, veuillez nous en informer en note à votre don, via la page de don.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire