Un service municipal que les ‘olim doivent connaitre !

0
1627

En effet, la municipalité de Jérusalem a mis en place un service tout à fait sympathique : une française a été mise en place dans le cadre du « Merkaz lemitsoui zekhouyoth » – « centre d’exploitation des droits », pour répondre à toutes les questions qui se posent aux nouveaux ‘olim.

Commençons par quelques notions d’Oulpan : le « Merkaz lemitsoui zekhouyoth » signifie le centre vous permettant de découvrir tous les droits qui vous sont dus.

Cela n’est pas une initiative spécialement lancée pour les français : on trouve des délégués de la municipalité de Jérusalem dans tous les quartiers de la ville proposant un tel service pour tout le monde, mais a été décidé d’ouvrir une telle délégation pour les Français également. Dans d’autres villes, un tel service est à l’étude, mais n’a pas encore été mis en route à notre connaissance.

Ce ne sont pas que les ‘Olim qui sont concernés, mais tout Français qui a déjà un numéro d’identité israélienne – condition sine qua non.

A Jérusalem, donc, c’est Mme Léa Cohen qui s’occupe de cela : elle est là pour aider à remplir des formulaires, renseigner sur les droits, savoir comment faire pour un permis de conduite, des impôts, des retraites, etc. Il s’agit souvent de guider les gens vers des bureaux – et les envoyer plus spécifiquement vers des fonctionnaires français. Il y en a presque partout, nous précise-t-elle, sauf au Ministère de l’Intérieur, et c’est un peu dommage, car c’est un endroit assez compliqué pour la majeure partie des gens.

Pour les questions d’éducation, Mme Cohen renvoie sur d’autres délégués, tout en tenant compte de l’engagement de la famille, ‘harédi, mamlakhti-dati, etc.

LIRE  La parution du numéro 242 de Kountrass !

« Nous n’avons pas les réponses pour tout le monde, en immédiat, mais nous les cherchons pour les livrer par la suite. Nous tentons en général de trouver des correspondants francophones, mais à défaut, des bénévoles peuvent venir accompagner les gens sur place ».

Car ce service peut s’élargir à un accompagnement des gens aux bureaux concernés, de manière exceptionnelle.

En l’espace d’un an et huit mois, nous précise Mme Cohen, 850 cas ont été traités.

On peut joindre ce remarquable service de l’étranger également, mais il n’est fait que pour des gens ayant déjà une identité israélienne. Ceci limite en conséquence le public concerné. Mais pour le pré-alia, d’autres personnes sont à contacter.

Tous ces services sont gratuits et en français – confidentialité garantie.

Comment contacter Mme Cohen ? Email : droits@jerusalem.muni.il

Tél : 02.545.6908

Aucun commentaires

Laisser un commentaire