Sim’hath Tora : les instructions des Grands de la Tora en Erets Israël

3
405

Le monde de la Tora et des Yechivoth s’organis pour Sim’hath Tora. La plupart des Yechivoth célèbreront ce jour comme d’habitude après que la plupart des jeunes des Yechivoth ont déjà contracté le virus. Les Grands d’Israël appellent à l’observance règles dans les synagogues, à ne pas effectuer de kiddoushim de masse et de ne pas embrasser les rouleaux de la Tora.

Be’hadré ‘Harédim

Comme l’a dit hier le Roch Yechiva rav Edelstein, aujourd’hui une feuille d’instructions a été diffusée au public en préparation de Sim’hath Tora. Le rav a déclaré : «En fait, il est impossible de célébrer Sim’hath Tora comme d’habitude, les médecins ont donné des instructions sur la manière de se comporter à Sim’hath Tora afin qu’il n’y ait pas d’infections. Il faut savoir se réjouir d’une manière qui ne nuit pas à la santé et donc il y a des instructions explicites pour éviter les infections ».

Dans la majeure partie du monde des Yechivoth, par contre, ces mesures semblent être superflues, puisque la plupart de ces jeunes sont déjà passés par le virus.

Dans les directives signées par le membre du Conseil des érudits de la Tora, le rav Zilberstein, le Av Beit Din à Bnei Brak, le rav Rosenberg et le Dayan rav Silman au nom des Grands, il a été dit :

« A l’occasion de la situation difficile due à l’épidémie, les grands rabbanim de la génération, le rav Kanievski et le rav Edelstein, nous ont demandé de mettre en garde sur certaines conduites liées à Simchath Tora et avant toute chose de faire les plus grands efforts pour assurer les minianim en plein air.

LIRE  15 Tamouz, hilloula de rabbi Haim Ben Attar, le Or Ha’haim

1. Il faut prendre soin de ne pas se serrer la main pendant les rondes. Danser : le public peut rester sur place et seuls ceux qui portent les rouleaux de la Tora feront le  tour – lesquels devront être raccourcis.

2. Quiconque a reçu le Séfer Tora entre ses mains devra se désinfecter les mains immédiatement après l’avoir passé à un autre.

3. Il faut veiller à ne pas embrasser de la bouche directement, mais uniquement en mettant le talith entre.

4. Éloignez-vous le plus possible les uns des autres et ne vous baissez pas.

5. Bien sûr, mettre le masque – sur la bouche et le nez – également pendant les rondes.

6. Ne s’assoir au Kiddouch le Chabbath à la synagogue.

7. Raccourcir la lecture de la Tora : il peut être fixé de ne pas donner des alioth à tous, mais juste au nombre minimal de personnes appelées un Chabbath normal, en dehors des ‘hatanim de Tora et de Beréchith.

8. Par le mérite de notre respect de la santé du public, et grâce à la joie de la fête et à la joie de la Tora, que D’ nous bénira et nous accordera Sa miséricorde, en enlèvant de nous la colère, toute maladie et tout accident, et que l’on entende plus de drames dans notre entourage !

3 Commentaires

    • Parce que quelqu’un veut oui avoir des catastrophes qui se déroulent autour de lui ?
      Il y a peut-être une conception selon laquelle le virus chez les jeunes n’est pas réellement dangereux, et l’expérience est là, mais certainement pas au-delà.

      • Le commentaire précédent a raison: écrit comme cela est écrit cela veut dire que l’on souhaite entendre plus de drames, has véshalom !

        Avec la négation qui manque, on arrive au résultat voulu au départ: « … que l’on n’entende plus … « 

Laisser un commentaire