Six millions de Michnayoth en souvenir de six millions de Juifs

0
971

Des milliers d’enfants ont participé cette année à l’étude de 6 250 000 Michnayoth pour l’élévation de l’âme des Juifs morts pendant la Shoa, 71 années après la libération des camps de la mort.

L’association « Lomdim veZokhrim » (Etudions et souvenons-nous) a fêté, en veille de Chabbath 26 Iyar, la clôture de l’étude de plus de 6 millions de Michnayoth dans les grandes capitales du judaïsme mondial en l’honneur des Juifs, parmi lesquels les plus grands rabbanim de la génération précédente, lâchement assassinés par les nazis durant la guerre.

La soirée commémorative a eu lieu, à la sortie de « Isrou ‘Hag », dans la ville de Bené Brak en présence des grandes personnalités de la Tora. Près de 60 000 parents et enfants, entre 8 et 13 ans, se sont ainsi retrouvés toutes les semaines pour une étude en commun d’environ une heure dans plus de 1000 lieux d’étude différents sur plus de 70 villes en Israël, en Europe et aux Etats-Unis.

Le responsable éducatif de l’organisation, le rav Mordekhaï Bloï, a expliqué que « toutes ces communautés qui ont fait l’effort, grâce à l’étude et la prière, de raviver le souvenir de celles qui ont été détruites pendant la guerre, toutes elles prennent part au miracle du sauvetage dont nous avons tous finalement bénéficié lorsque notre peuple a été libéré des camps. Car le peuple juif revit aujourd’hui grâce à ces pages de Guemara et de Michna, grâce à ces Tehilim, à ces sipouré Tsadikim, à l’inauguration de telle ou telle synagogue ou de tel ou tel établissement de Tora, grâce à l’inauguration d’un nouveau séfer Tora, au fait de donner naissance à une famille juive et de transmettre les valeurs de notre tradition. C’est à chaque fois une nouvelle étincelle qui s’allume, éclairant le monde de l’héroïsme du peuple juif… Construire pour rendre possible un nouvel avenir ».

LIRE  Pourim ou ne pas faire comme le chad'han, intermédiaire des chidou'him...

Lors de la soirée, l’association « Lomdim Zokhrim » a distribué des centaines et des centaines d’allumettes que chacun des participants ont allumées en souvenir des âmes juives montées sur l’autel pendant la Shoa. Alors que les étincelles se consumaient, les enfants ont alors entonné le chant émouvant « Ani maamin béEmouna chelema béviath haMachia’h« …

Aucun commentaires

Laisser un commentaire