Suha Arafat s’excuse auprès des EAU de ses insultes

Suha Arafat s’excuse auprès des EAU de ses insultes

0
156

Les excuses, qui sont apparues sur le compte Instagram appelé «officialsuhayasserarafat», ont été bien accueillies par certains citoyens émiratis mais critiquées par plus d’un Palestinien.

«Je tiens à m’excuser, au nom de tout ce qui est honorable parmi le peuple palestinien, auprès du peuple émirati et de ses dirigeants pour la profanation et l’incendie du drapeau des Émirats arabes unis à Jérusalem et en Palestine, et pour avoir insulté les symboles des Émirats arabes unis,» Suha , a écrit 57 ans. «Ce ne sont pas nos valeurs, notre morale et nos traditions.»

S’adressant aux Palestiniens, Suha a déclaré: «Nos générations ont besoin de bien lire l’histoire pour apprendre comment les EAU ont soutenu le peuple palestinien et sa cause dans le passé et le présent. Je m’excuse auprès du peuple et des dirigeants des EAU pour tout le tort causé par un Palestinien à ce peuple généreux et aimable [émirati], qui nous a toujours accueillis.

Suha a également présenté ses excuses à Fatima bint Mubarak, la mère du prince héritier Mohammed ben Zayed.

LIRE  Deux touristes israéliennes violemment agressées à New York (Vidéo)

Fatima, la troisième épouse du cheikh Zayed bin Sultan al-Nahyan, le président fondateur des Émirats arabes unis, est appelée la «mère des cheikhs» et la «mère des Émirats arabes unis».

Les excuses de Suha sont intervenues après que des manifestants palestiniens ont brûlé des drapeaux des Émirats arabes unis et des photos de ben Zayed, frappé du magen David,  en réponse à l’accord entre les Émirats arabes unis et Israël pour normaliser leurs relations. Les Palestiniens ont également dénoncé le prince héritier comme un «traître».

Les dirigeants de l’Autorité palestinienne ont accusé les Émirats arabes unis de «trahir la mosquée al-Aqsa, Jérusalem et la cause palestinienne» en concluant un accord avec Israël.

Certains Palestiniens ont exprimé leur inquiétude face à la réaction brutale des dirigeants de l’Autorité palestinienne à l’accord Israël-EAU. Ils ont accusé la direction de l’Autorité palestinienne de «réaction excessive» et ont averti que des scènes de Palestiniens brûlant des drapeaux des Émirats arabes unis et des photos de ben Zayed causeraient de graves dommages aux Palestiniens, en particulier à ceux qui vivent dans le Golfe.

Le secrétaire général de l’OLP, Saeb Erekat, a appelé les Palestiniens à ne pas nuire aux symboles des EAU. «Le drapeau émirati est un symbole qui doit être respecté, de même que tous les autres symboles de la souveraineté émiratie», a-t-il déclaré.

La déclaration d’Erekat est intervenue après que de nombreux citoyens du Golfe ont fermement condamné la campagne d’incitation des dirigeants palestiniens contre les Émirats arabes unis. Plusieurs universitaires, journalistes et militants politiques émiratis et saoudiens ont accusé les Palestiniens d’être «ingrats» et ont dénoncé l’incendie de drapeaux émiratis et de photos de ben Zayed.

LIRE  Encore un communiqué « équilibriste » de la France

Les excuses de Suha, cependant, ont suscité de vives critiques de la part d’autres Palestiniens, y compris de hauts responsables en Cisjordanie qui ont déclaré qu’elle n’avait pas le droit de parler au nom du peuple palestinien.

Munir al-Jaghoub, un haut responsable de la faction au pouvoir du Fatah, a déclaré qu’il ne se comptait pas parmi ceux au nom desquels Suha Arafat s’était excusé auprès du peuple émirati. «Je n’ai demandé à personne de s’excuser en mon nom auprès des EAU après la normalisation de leurs relations [avec Israël]», a écrit al-Jaghoub sur Twitter. « Je pense que de nombreux Palestiniens ne veulent pas s’excuser [auprès des EAU] et n’ont autorisé personne à s’excuser. »

Plusieurs Palestiniens de Cisjordanie et de la bande de Gaza ont exprimé leur indignation face aux excuses de Suha et ont déclaré qu’ils ne partageaient pas non plus son sentiment.

«Qui a demandé à cette femme de parler au nom des Palestiniens?» a fait remarquer un haut responsable de l’OLP à Ramallah. «Elle donne l’impression que ceux qui ont critiqué les Émirats arabes unis ne sont pas des gens honorables. Elle doit garder la bouche fermée.

Certains Palestiniens ont affirmé que les excuses étaient un signe de la relation étroite entre Suha Arafat et Mohammed Dahlan, le membre déchu du Fatah qui sert de conseiller spécial à ben Zayed. Basé à Abu Dhabi, Dahlan est considéré comme un rival d’Abbas.

Suha, qui n’occupe aucun poste officiel au sein de l’Autorité palestinienne, vit à Malte depuis une décennie.

Après la mort de son mari en 2004, elle et sa fille, Zahwa, ont déménagé en Tunisie et ont obtenu la nationalité tunisienne. En 2007, la Tunisie a révoqué sa citoyenneté. Quatre ans plus tard, le tribunal de première instance de Tunis a émis un mandat d’arrêt international contre elle dans le cadre d’un scandale de corruption impliquant l’ancienne première dame tunisienne, Leila Ben Ali.

Plusieurs journaux émiratis ont souligné les excuses de Suha Arafat tandis que de nombreux utilisateurs des réseaux sociaux émiratis l’ont félicitée pour son «courage».

LIRE  Du bœuf dans le yaourt: voici la liste des substances animales cachées dans vos aliments !

Aucun commentaires

Laisser un commentaire

Choisir la devise
EUR Euro
0
    0
    Panier
    Votre panier est videAu shop