La synagogue du Kibbouts Ein Guédi

0
949

A dire vrai, cela n’est pas encore fait, et cela n’est pas encore évident que ce projet verra jour : cela n’est pas facile pour un groupe, à tradition laïque forte, d’accepter une telle idée, quand bien même elle repose sur des raisons exclusivement commerciale ! Eriger une synagogue à Ein Guédi ! Plus un mikvé ! Non, mais tout de même…

Voici déjà quelques semaines que la vie publique de ce Kibbouts est perturbée par un projet important : pour la première fois de son existence, ce groupe se voit obligé d’envisager la construction d’une synagogue et d’un mikvé en son territoire, à l’endroit le plus bas du monde, sur les rives de la Mer Morte.
Dov Litvinof, l’infatigable dirigeant des services régionaux, a lancé en effet le projet « Ma’amakim », de construire la synagogue dans l’endroit le plus bas au monde. Ce lieu de prière suivra le plan de l’ancienne synagogue locale, datant de quelques deux millénaires, et devra servir de site d’attraction touristique aux Juifs du monde entier. Deux ans de travaux sont prévus, et 6 millions de shékels seront nécessaires pour venir à bout de ce projet. Outre la synagogue, un mikvé est prévu, ainsi qu’une salle de réunion et d’exposition. Des pièces archéologiques y seront également exposées.
Mais, afin que ce projet puisse voir le jour, il faut également que les membres du Kibbouts donnent leur accord. Et cela ne leur est pas facile : s’il est vrai que ce projet va attirer du monde et permettre une augmentation des nombres de visiteurs de l’hôtel local, de telles installations risquent de bouleverser le délicat tissu social de l’endroit, et certains membres s’opposent à sa réalisation…

LIRE  Droit au retour des djihadistes: une provocation signée Libération par Régis de Castelnau

Les résultats du vote : 90 contre, 69 pour.

Commentaires : chapeau, on sait rester pur dans ce kibbouts, et aller dans la droite ligne du parti, contre tout intérêt extérieur.

Chapeau, quand on en a un. Sinon, comme chez eux, où l’on n’en trouvera certainement pas, il restera difficile de le retirer en signe d’appréciation. Du reste, il est difficile de réellement et sincèrement apprécier une telle conduite, pour un kibbouts de Juifs. L’endroit le plus bas au monde, ne vous l’a-t-on pas dit ?

Aucun commentaires

Laisser un commentaire