Terrorisme de caméras

Inspiré du Yated Neéman

0
777
Terrorisme des caméras

Scène plus qu’inquiétante, un nouvel attentat au couteau a eu lieu à Roch ha’Ayin. Cela a été le premier depuis celui de ‘Hévron, avec les remue-ménages engendrés. Là, les gardes armés se sont précipités autour de la terroriste qui agissait de façon incontrôlable. Nul n’osait tirer, à cause des caméras, mais un civil avisé l’a vite calmée en lançant une chaise sur elle…

C’est la première fois que le terrorisme des caméras, qui fonctionne bien dans les territoires de Judée et de Samarie, se répand également sur le territoire israélien. Aucun doute que dans la tête des gardes de Roch ha’Ayin trottait l’image brouillée du soldat incarcéré, menacé par les attaques des media et par ses supérieurs.

Depuis des années, et sur injonction de groupes de la gauche extrémiste, des photographes immortalisent le moindre mouvement des soldats servant dans les territoires. Les documents ainsi produits alimentent une propagande anti-israélite de par le monde, et cela limite énormément les capacités d’action des militaires contre le terrorisme grandissant.

Ce rôle central et dangereux est rempli par les media, y compris locaux. En marge du scandale de l’acte du soldat incriminé, ils n’ont pas hésité à interviewer les parents du terroriste, ainsi que le cordonnier palestinien qui a reçu l’appareil photo de l’organisme Batsélem. C’est lui qui a ainsi pris la photo à scandale et provoqué ce remue-ménage généralisé dans le pays. Les proches du terroriste et ses amis ont eu aussi eu leur temps de parole et, par conséquent, bénéficié d’une attention extrêmement amicale. On eût cru qu’on n’évoquait pas un criminel venu tuer du Juif.

LIRE  Mélenchon s’affiche aux côtés du pro-terroristes et antisémite Corbyn

Si les media faisaient l’effort de conserver une position neutre comme cela s’imposait, les Palestiniens n’auraient peut-être pas pu non plus présenter le meurtrier comme un « pauvre gars ». Et les gardes de Roch ha’Ayin auraient sans doute fait ce que leurs camarades ont fait jusqu’à ce jour – à savoir, tirer sur le terroriste. Toutefois, les caméras ont à nouveau eu raison, et fixé les règles de la guerre sur le terrain.

Partagez
Article PrécédentPanama Papers
Prochain articleJérusalem

Aucun commentaires

Laisser un commentaire