Tir depuis la Syrie, alarmes près de Dimona, explosions entendues à Jérusalem

0
102

Une nuit tendue (entre le 21 et le 22 avril) : vers 1h45 du matin, une alarme a retenti à Abu Karinat près de Dimona et dans d’autres localités de la diaspora bédouine du Néguev. Un porte-parole de Tsahal a déclaré que « le missile, d’une portée de centaines de kilomètres, a été tiré contre des avions de l’armée de l’air et s’est infiltré en territoire israélien ».

Be’hadré ‘Harédim – Avi Gdlovich

Dans plusieurs localités de la diaspora bédouine près de Dimona, une alarme a été déclenchée hier soir (mercredi à jeudi) et les habitants ont été invités à entrer dans des zones protégées. Au départ, on craignait que l’alarme ne se soit déclenchée à la suite de tirs délibérés sur la zone.

Dans le même temps, des habitants de la région de la plaine et de Jérusalem ont rapporté ce soir qu’ils avaient entendu de fortes explosions près de l’heure de l’alarme dans le Néguev. Il n’est pas encore clair s’il existe un lien entre les événements. Plus tard, la publication a été autorisée que l’alarme ait été activée suite à un tir depuis la Syrie et a pénétré en territoire israélien.

Selon le porte-parole de Tsahal, les tirs ont été effectués depuis la Syrie sur des avions de l’armée de l’air opérant dans le ciel du pays. Le missile tiré sur les avions a atteint la zone de Dimona et est tombé dans une zone dégagée.

En réponse à la fusillade, des avions de l’armée de l’air ont attaqué des cibles en Syrie hier soir. Entre autres, la batterie antiaérienne lancée par le missile qui a atteint le Néguev a été attaquée. De plus, des batteries de missiles «sol-air» supplémentaires ont été attaquées. L’établissement de la défense a précisé par la suite que les tirs ne visaient pas la ville de Dimona, et que malgré des alertes de ce côté-là, le lancement n’a pas été effectué depuis la bande de Gaza.

LIRE  Biden: "Ce ne sera pas un troisième mandat d'Obama, cela sera un autre monde"

« Il y a eu une forte explosion, toutes les fenêtres de la maison ont tremblé », a déclaré un habitant de Jérusalem à Be’hadré ‘Haredim. « Cela aurait certainement ressemblé à une interception ou à la chute d’un missile. Même en tirant pendant Tsouk eitan, nous n’avons pas entendu de telles explosions », a-t-il ajouté.

Le porte-parole de Tsahal a confirmé qu’une alerte avait été émise à Abu Yishuv, Karinat et la diaspora bédouine. Il a déclaré que les Syriens avaient tiré le missile sur des avions de l’armée de l’air dans le Golan syrien. Il a expliqué que la portée du missile tiré atteignait des centaines de kilomètres.

« En réponse », a ajouté le porte-parole de Tsahal, « nous avons attaqué la batterie qui a effectué le tir et d’autres batteries de missiles sol-air. Il s’agit de missiles air-sol. Il a précisé qu' »il n’y avait aucune intention d’endommager le réacteur de Dimona ».

Aucun commentaires

Laisser un commentaire