Tora, c’est quoi ?

0
655

Par rav David Eliézer

À quelques jours avant Chavou’oth, j’aimerai poser une question essentielle : qu’est- ce que la Tora ? Le jour de Chavou’oth, nous célébrons le don la Tora comme nos Sages l’ont établi dans le rituel de prière : le temps du don de la Tora. Mais que va-t-on recevoir au juste ? Des livres ? Nos bibliothèques en sont remplies. Des connaissances ? Nos esprits en sont bien fournis. Alors, de quel don s’agit-il exactement ?

Hachem, la Tora et Israël forment un

Rabbi Moché ‘Haim Luzzatto écrit dans Adir beMarom : « Le Saint bénit soit-Il, la Tora et Israël sont un ». Rabbi ‘Haim de Wolozin l’écrit également dans son Néfech ha’Haim. A priori, cela signifie que Hachem, la Tora et nous représentons une seule et même entité. Comment peut-on affirmer une chose pareille ? Hachem est infini. La Tora est spirituelle. Nous sommes des êtres vivants. Comment ses trois entités distinctes forment-elles une seule chose ?

La réponse réside dans l’essence même de l’Homme. Selon la Tora, nous sommes composés d’un corps et d’une âme. Notre corps est une machine sensorielle complexe, mais palpable et visible de tous. Tandis que notre âme est une émanation d’Hachem totalement spirituelle comme il écrit dans Beréchith (2 ;7) : « Hachem façonna l’homme – poussière détachée du sol –, fit pénétrer dans ses narines un souffle de vie, et l’homme devint un être vivant. L’âme est ce « souffle de vie ». À l’instar du souffle ou des rayons du soleil, l’âme puise toute sa vitalité et son identité de sa source – Hachem. C’est là, la signification de notre aphorisme compliqué. Israël forme un avec Hachem dans la mesure où nos âmes sont les émanations du « souffle » divin, des étincelles de Hachem.  Elles puisent donc leur être de Hachem. Quant est-il de la Tora ? Nos Sages enseignent dans le Talmud Sanhédrin (99b) : « Celui qui s’affaire dans la Tora, la Tora s’affaire pour lui. » Rachi explique lorsque l’on étudie la Tora, la Tora intercède en notre faveur auprès de Hachem. Elle demande, si l’on peut dire, que Hachem nous aide. Contrairement à l’idée reçue, la Tora, c’est bien plus que des livres ou des connaissances. La Tora c’est un lien avec Hachem. C’est le seul moyen de vraiment faire un avec Lui. Car Il y a mis Son être comme nos Sages l’enseignent (Chabbath 105b). Le premier mot du décalogue Ano’hi  (Je suis) est composé des mots Ana (Moi), Nafchi (mon âme), katevit (je l’ai écrite), yahavith, (Je l’ai donné). Le don la Tora, c’est le moment où Hachem nous a donné Son « âme » afin que nous nous liions à lui. Chavaou’oth nous invite donc à nous unir de nouveau à Hachem par le biais de Sa Tora.

LIRE  La Yechiva de Mir

Puissions-nous en être méritants.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire