Trop tôt, M’sieur-dames ! Pas encore de conclusion aux USA

0
78

Ynet

Une bataille serrée et tendue dans la course à la tête de la Maison Blanche: Trump a remporté de grosses victoires en Floride, au Texas, en Ohio et dans l’Iowa, ce qui lui permet de rêver encore d’arriver à remporter la baggare. Biden a enregistré des victoires importantes en Arizona et au Minnesota, menant 210-237 dans le décompte des électeurs. Il y a de fortes chances que l’Etat qui décidera de l’issue des élections soit la Pennsylvanie. Le problème : le décompte des votes de la poste peut prendre un jour ou deux, voire plus.

Après une nuit dramatique, au cours de laquelle Donald Trump a de nouveau bouleversé les prévisions, il semble ce matin (mercredi) que le drame de l’élection américaine se résume dans des Etats clés où le décompte des voix devrait prendre plus de temps – nous laissant ainsi longtemps, voire des jours entiers, dans l’attente de savoir quelle est l’identité du prochain président. Le candidat démocrate Joe Biden mène 210-237 sur la liste électorale, mais les chaînes de télévision américaines ont déjà déterminé que Trump l’avait vaincu en Floride, au Texas, dans l’Ohio et dans l’Iowa, améliorant considérablement ses chances pour un deuxième mandat. Il y a maintenant de plus en plus de chances que celui qui remporte les élections soit celui qui est le plus fort dans l’État de Pennsylvanie, où le décompte pourrait durer un jour ou deux, et en cas de bataille serrée qui mènera à une bataille juridique, encore plus.

Certaines des victoires remportées ce soir par Trump dans des pays clés sont assez impressionnantes. Au Texas (38 électeurs), état qui cette fois prédisait une bataille très serrée, Trump mène par un écart de 5,7% après le décompte de 88% des voix, et comme évoqué, «Fox News» y a déjà annoncé sa victoire. Dans l’Ohio, où sa victoire a également déjà été annoncée, il se trouve vers la fin du décompte avec un avantage de plus de 8%. En Caroline du Nord (15), Trump mène 1,4% après avoir le décompte de 95% des voix, et le New York Times estime qu’avec une probabilité de 95%, il gagnera également dans cet État.

LIRE  Netanyahou dénonce l'implication de Georges Soros dans une campagne contre le gouvernement

Bien que la situation de Trump semble s’améliorer au fil de la nuit, Biden peut tirer encouragement de ce qui se passe en Arizona: après le dépluchement de 75% des voix, il mène avec 8,6% de plus, et Fox News a déjà annoncé sa victoire dans cet Etat. En supposant que l’Arizona soit bel et bien dans la poche de Biden, son statut s’améliore, car dans ce cas, s’il gagne aussi au Michigan, au Wisconsin et au Minnesota, où les sondages prévoyaient une victoire par une assez belle marge, une victoire au Nevada (6 électeurs) suffirait à obtenir les 270 électeurs nécessaires pour gagner. Ce matin, peu après 19 heures, Fox News a annoncé qu’il avait déjà gagné au Minnesota.

Selon les réseaux américains, on peut déjà déterminer que Trump a gagné dans l’Indiana (11 électeurs), le Tennessee (11), le Missouri (10), la Caroline du Sud (9), l’Alabama (9), le Kentucky (8), la Louisiane (8), l’Oklahoma ( 7), Mississippi (6), Kansas (6), Arkansas (6), Utah (6), Virginie-Occidentale (5), Nebraska (4), Idaho (4), Wyoming (3), Dakota du Nord (3) et le Dakota du Sud (3). Biden a gagné comme prévu en Californie (55), New York (29), Illinois (20), New Jersey (14), Virginie (13), Washington (12), Vermont (3) , Massachusetts (11), Maryland (10), Colorado (9), Oregon (7), Connecticut (7), Nouveau-Mexique (5), Rhode Island (4), Hawaï (4), New Hampshire (4) , Maine (3), Delaware (3) et District de Columbia (3). En plus de ces États, des bureaux de vote ont été fermés dans un certain nombre d’autres États, dont on n’a pas encore les résultats.

LIRE  Germania : le projet architectural démesuré d’Hitler pour Berlin

Aux États-Unis, on rappellera que le président élu est le candidat qui remporte le plus d’électorat, et pas nécessairement celui qui remporte la majorité des voix: formellement, le président n’est pas élu par le peuple, mais par «l’électorat», un organe spécial qui se réunit pour voter après l’élection.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire