Trump et immigration musulmane : paranoïa ou méfiance justifiée?

Trump est arrivé à la conclusion correcte qu’il y a deux genres bien différents d’immigrants musulmans aux USA, et le gouvernement en a maintenant la preuve écrite.

0
900

Trump est arrivé à la conclusion correcte qu’il y a deux genres bien différents d’immigrants musulmans aux USA, et le gouvernement en a maintenant la preuve écrite.

Les récentes mesures prises par Trump pour prévenir l’immigration en provenance de 7 pays musulmans viennent remplir une promesse faite à son électorat, en réponse aux craintes croissantes de la population américaine concernant l’immigration musulmane.

La source de ces craintes est une combinaison de quatre facteurs:

  1. L’extrême violence qui caractérise ces pays, la multiplication des organisations terroristes et le grand nombre de réfugiés qui tentent de les quitter pour d’autres pays.
  2. Les attentats terroristes perpétrés sur le sol américain par des musulmans: 9/11, Fort Hood, marathon de Boston, Times Square et d’autres.
  3. Sensibilisation aux effets négatifs de cette immigration en Europe: grand nombre de familles d’immigrants vivant d’allocations, violence et crime, harassement sexuel et terrorisme.
  4. Déclarations par des musulmans de leur intention de conquérir l’Amérique et d’y établir un Etat islamique.

Les trois premiers facteurs semblent rationnels, mais le quatrième paraît de prime abord sans fondement et même légèrement hystérique.

A la vérité, la majorité des musulmans qui arrivent aux USA fuient des pays déchirés par des guerres sans fin, les persécutions et la misère pour refaire leur vie dans un pays stable et démocratique. Ils se fondent rapidement dans la population, et leurs enfants se considèrent comme complètement américains. Ils ne posent aucun problème.

Le problème, ce sont ces  musulmans qui ne veulent pas se fondre dans la société américaine parce qu’ils la considèrent comme matérialiste, permissive et dégénérée et craignent que leurs enfants ne soient attirés par la société qui les entoure. L’organisation qui exprime cela le plus vivement est celle des Frères Musulmans, et de nombreux musulmans vivant aux Etats-Unis s’identifient aux buts et objectifs de cette organisation, révélés aux autorités américaines lors des poursuites contre la Holy Land Foundation for Relief and Development, dont il a été démontré qu’elle recueillait des fonds pour soutenir les terroristes du Hamas.

LIRE  Fin de la consultation concernant l'heure d'été en France

Au cours de l’enquête, un document rédigé en arabe et intitulé «Document explicatif des objectifs stratégiques du Groupe nord-américain» a été confisqué. Il a été écrit le 22 mai 1991, un quart de siècle avant qu’il n’arrive aux mains du gouvernement américain.

En voici les points les plus saillants :

« Préface: L’objectif stratégique du groupe par étapes

  1. Mettre en place un mouvement islamique stable et efficace devant être dirigé par les Frères musulmans
  2. Défendre les intérêts des musulmans aux Etats-Unis et dans le reste du monde
  3. Augmenter la base organisationnelle de musulmans qui adhèrent au Coran et à ses commandements
  4. Unir et diriger les efforts musulmans
  5. Présenter l’islam comme alternative à la culture dominante
  6. Soutenir la création de l’État islamique mondial

Nous devons «inculquer» ou «renforcer» l’islam et l’organisation dans cette partie du monde … afin d’expliquer les objectifs stratégiques – les six d’entre eux, comme mentionné ci-dessus – du mouvement en Amérique du Nord (USA et Canada).

Le processus d’endoctrinement: pour que l’islam et le Mouvement deviennent une partie intégrante et permanente du pays où ils vivent, entrant dans les cœurs et les âmes du peuple et fondé sur des organisations qui reflètent sa structure… le mouvement doit planifier et lutter pour trouver la clé du processus qui fera progresser le «Jihad culturel», sous la responsabilité de tous les musulmans et dirigé par les Frères musulmans dans ce pays. Certains des facteurs clés se trouvent dans … 4. Comprendre le devoir d’un frère musulman en Amérique du Nord: le processus d’endoctrinement est un «processus de Jihad culturel» avec toutes les implications du mot. Les Frères doivent comprendre que leur travail est une forme du grand Jihad dont le but est de détruire et d’éliminer la civilisation occidentale de l’intérieur en ayant sa maison misérable secouée par les mains mêmes de son peuple et ceux des croyants (voir Coran, chap. 2). Et Allah imposera la règle de sa religion sur toutes les autres religions (voir chap. 9, verset 33)… chaque musulman doit faire le djihad … et agir où qu’il soit et dans n’importe quel endroit qu’il atteigne jusqu’au jour du jugement . Il n’y a pas d’échappatoire à ce destin.

  1. L’auto-persuasion que l’endoctrinement islamique réussit à accomplir dans ce pays est le succès des Frères Musulmans Mondiaux et un soutien tangible pour l’Etat Islamique Mondial que nous espérons. »
LIRE  La femme mammifère : on progresse !

À un moment donné dans le document, il y a une liste d’environ 30 organisations créées par les Frères musulmans afin de mener à bien leur projet de prendre le contrôle de l’Amérique de l’intérieur, y compris des organisations financières, de bienfaisance et d’étudiants.

Cela ne s’arrête pas là. Un autre document qui a été trouvé dans les mosquées américaines est un livre intitulé «Quatre Hadiths» (traditions orales) sur le djihad. Ce livre décrit le djihad, en arabe et en anglais, ses aspects positifs, ses objectifs et les récompenses que les combattants du Jihad doivent recevoir. Jihad contre qui? Le livre ne le dit pas explicitement, mais c’est clair comme le jour pour tout musulman: contre les incroyants, une catégorie qui inclut le peuple américain.

Une autre brochure trouvée dans plusieurs mosquées portait le titre: « Que faire si vous êtes pris par la police fasciste, raciste, criminelle ou par le FBI fasciste, raciste et criminel? » Dans ce livre, l’auteur suggère que le lecteur apprendra des méthodes qui lui permettront de résister à des enquêtes sans révéler des secrets liés à sa foi et à ses actions contre le gouvernement américain.

Ce ne sont là que quelques exemples tirés d’une longue liste de publications islamistes qui paraissent aux Etats-Unis, en profitant de la protection de la liberté d’expression que la Constitution américaine accorde à tous, même à ceux qui veulent détruire cette Constitution et la remplacer par la loi islamique.

Le Président Trump a pris la décision de mettre fin à ce phénomène intenable, non pas en limitant la liberté d’expression, mais en limitant la capacité des musulmans à endoctriner les États-Unis. Libéraux, progressistes, démocrates et militants des droits de l’homme se sont unis pour s’opposer à lui, refusant d’accepter les résultats des élections et refusant de cesser de manifester contre lui, de le dénigrer et de mettre des bâtons dans les roues du gouvernement élu. Ils ont multiplié leurs protestations depuis son entrée à la Maison Blanche, et sont parfaitement disposés à causer des dommages à l’Amérique et à son gouvernement si elles peuvent ainsi provoquer sa chute. Il y a eu des manifestations très médiatisées de non-musulmans, y compris des Juifs, qui portaient des pancartes disant «Je suis un musulman».

LIRE  Le député Eichler salue le Ministre des Communications – et attaque les médias

Les adversaires de Trump ont enrôlé des entités juridiques locales et des personnalités internationales, jusqu’au pape et au secrétaire général de l’ONU, mais il semble qu’il n’a pas l’intention de céder. Et si les tribunaux gèlent ou annulent son ordre exécutif pour contrôler l’immigration musulmane, il a assez de puissance et de moyens pour limiter leur arrivée aux Etats-Unis de manière significative.

d’après Dr Mordechai Kedar, Donald Trump and Muslim immigration, adaptation française Malkiel Heller pour Kountrass.com

Le Dr Mordechai Kedar est maître de conférences au Département d’arabe de l’Université Bar-Ilan. Il a servi dans les Renseignements militaires de Tsahal pendant 25 ans, en se spécialisant dans le discours politique arabe, les médias arabes, les groupes islamiques et l’arène domestique syrienne. Très familier avec les médias arabes en temps réel, il est souvent interviewé sur les différents programmes d’information en Israël.

 

Aucun commentaires

Laisser un commentaire