Trump: « Le processus de licenciement est scandaleux – la liberté d’expression est attaquée sans précédent »

0
59
Trump: « Le processus de licenciement est scandaleux – la liberté d’expression est attaquée d’une manière sans précédent »
JDN
Le président des États-Unis a refusé d’accepter la responsabilité des émeutes au Capitole, déclarant: « Mes paroles à l’époque étaient tout à fait dignes ». Sur la procédure de licenciement à son encontre: « Une continuation directe de la plus grande ‘chasse aux sorcières’ de l’histoire de la politique américaine. »
Le président américain Donald Trump a exprimé aujourd’hui (mardi) son opposition à l’ouverture d’une procédure de licenciement contre lui après les émeutes de Capitol Hill, affirmant que « nous ne voulons pas de violence ». Il affirme qu’il n’est pas préoccupé par le 25e amendement à la Constitution, qui permet à son cabinet de le démettre de ses fonctions. Lors d’un rassemblement qu’il a organisé pour ses partisans à la frontière entre les États-Unis et le Mexique au Texas, il a déclaré que la liberté d’expression était attaquée ces jours-ci, « comme cela n’a jamais été le cas auparavant ». « La violence doit toujours être évitée. Nous avons un soutien énorme. Nous avons un soutien que personne n’a apparemment eu auparavant », a déclaré le président sortant, attaquant le processus de destitution que les démocrates encouragent contre lui à la Chambre des représentants. « Le limogeage suscite beaucoup de colère. Ils (les démocrates) font une chose terrible », a-t-il déclaré. Selon lui, c’est « la poursuite de la plus grande chasse aux sorcières de l’histoire de la politique ». Trump a nié toute responsabilité dans le siège violent qui a eu lieu la semaine dernière, et a même souligné que tout ce qu’il avait dit dans son discours était digne et n’avait pas le moindre soupçon d’incitation. « Si vous lisez mon discours, vous verrez que mes propos étaient parfaitement appropriés », a déclaré Trump aux journalistes lorsqu’on lui a demandé s’il voyait la responsabilité personnelle de l’attaque de ses partisans contre le Capitole. « Je ne veux aucune violence et nous n’avons jamais voulu de violence », a-t-il souligné.
Trump a noté que Facebook et Twitter, qui avaient décidé de suspendre son compte après les émeutes à Washington, avaient commis une « erreur catastrophique » – qu’il prévoyait depuis longtemps. « Ils ont commis une énorme erreur, une chose terrible pour les États-Unis », a-t-il déclaré. « Je n’ai jamais vu autant de colère qu’après les actions qu’ils ont prises. »
Pendant ce temps, Trump et son adjoint Mike Pence se sont rencontrés ce soir à la Maison Blanche, pour la première fois depuis les violents incidents de Capitol Hill, au cours desquels le vice-président a été introduit clandestinement dans un endroit sûr. Une source de la Maison Blanche a déclaré que les deux hommes avaient eu une conversation « de bonne humeur » et ont convenu que les manifestants qui sont entrés par effraction au Capitole la semaine dernière ne représentaient pas les valeurs de leurs partisans. C’est dans le contexte des rapports de relations tendues entre les deux après les émeutes.
Plus tard dans la journée, la Chambre des représentants devrait approuver la décision appelant Pence à promulguer le 25e amendement à la Constitution américaine et à évincer Trump – quelques jours avant qu’il ne termine de toute façon son mandat. La présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, a l’intention de ne laisser Pence que 24 heures pour répondre à la demande de la Chambre des représentants. Si Pence n’accepte pas cette décision, la Chambre des représentants votera demain sur le renvoi de Trump.
Pendant ce temps, le FBI rapporte aujourd’hui l’arrestation de l’un des manifestants la semaine dernière. Le nom du détenu est Aron Mostofsky, et il a été photographié le jour de l’effraction du bâtiment du Congrès lorsqu’il a déclaré: « Je pense que nous avons été trompés. Je ne pense pas que 75 millions seulement ont voté pour Trump, je pense que 85 millions ont voté pour lui. »
LIRE  Une petite fille de 2 ans meurt dans un incendie à Beer Sheva

Aucun commentaires

Laisser un commentaire