Tsahal tue 7 terroristes armés dans le Golan syrien

0
524

Marc – JForum

Tsahal tue 7 terroristes armés dans le Golan syrien
En début de matinée, l’armée de l’air israélienne a attaqué des terroristes du côté syrien des hauteurs du Golan en «empêchant un incident grave» ; des explosifs et des fusils Kalachnikov trouvés dans la zone après la frappe ; Lieberman, un peu plus tôt: «Il y a une adresse claire» responsable des incidents sur la frontière syrienne, à présent.

Un avion de l’armée de l’air israélienne a attaqué, jeudi matin, un groupe de terroristes armés dans le sud du Golan, tuant sept terroristes armés et empêchant un “incident grave”, a déclaré jeudi la radio israélienne.

L’armée israélienne a confirmé avoir mené une attaque aérienne durant la nuit, affirmant qu’elle avait ciblé “plusieurs terroristes armés dans le sud du plateau du Golan syrien” au cours de la nuit. La déclaration de l’armée n’a pas évoqué de pertes côté israélien.

Le porte-parole de Tsahal, Ronen Manelis, a déclaré que les hommes armés appartenaient au groupe État islamique et qu’ils se trouvaient à moins de 215 m de la frontière lorsqu’ils ont été pris pour cible.

Les hommes armés ont franchi la “ligne alpha” à environ 200 mètres, mais n’ont pas réussi à atteindre la barrière technique qui borde les hauteurs du Golan israélien, a déclaré Jonathan Conricus, porte-parole de l’armée israélienne. “Ils se situaient encore dans les hauteurs syriennes du Golan lorsqu’ils ont été pris pour cibles”.

Selon l’Unité des porte-parole de Tsahal, après la frappe, on a trouvé des “ceintures explosives et un fusil d’assaut AK-47 dans la zone”. La déclaration n’a pas précisé comment ils avaient été trouvés.

LIRE  Terrorisme: osons l’anti-islamisme! L’état d’urgence ne peut pas durer éternellement

Forces syriennes (Photo: AFP) essentiellement composées de miliciens pro-iraniens.

En attendant, l’agence de presse russe Interfax signale que la police militaire russe sera déployée le long de la frontière entre la Syrie et Israël sur les hauteurs du Golan, et selon le ministère russe de la Défense, huit postes de surveillance seront établis pour empêcher une escalade.

L’envoyé du président russe Vladimir Poutine a déclaré mercredi que les Russes avaient réussi à repousser les forces iraniennes à moins de 85 kilomètres de la frontière israélo-syrienne.

L’incident s’est produit près de la zone encore contrôlée par un groupe lié à Daesh, juste au nord du triangle frontalier avec la Jordanie. Le groupe a environ 300 combattants et est le seul dans le Golan syrien qui ne s’est pas encore rendu à l’armée d’Assad, qui a déjà pris le contrôle de la plupart des hauteurs du Golan le long de la frontière avec Israël.

Le raid aérien a eu lieu alors que les Forces de défense israéliennes achevaient un vaste exercice comprenant plusieurs scénarios de guerre pour tester la préparation du Commandement du Nord et de l’état-major général.

L’armée a souligné que l’exercice avait été planifié à l’avance, dans le cadre de son programme de formation pour 2018.

Cependant, il est intervenu juste une semaine après que des avions israéliens ont détruit un lance-roquettes appartenant, selon l’armée, à l’Etat islamique après avoir tiré deux projectiles sur Israël qui ont atterri dans la mer de Galilée.

Le ministre de la Défense, Avigdor Lieberman, s’est rendu à la frontière avec la Syrie, plus tôt, affirmant que les incidents dans la région ont maintenant une “adresse claire” où aller frapper, après que le président syrien Bashar Assad a repris la région à Daesh.

LIRE  Émouvant : Pour son anniversaire de 104 ans, elle a demandé à ce que tous ses descendants se réunissent au Kotel ! Sivan Rahav Méïr

Le ministre de la Défense a également prédit que la frontière du Golan Heights serait désormais plus calme.

“De notre point de vue, la situation revient à ce qu’elle était avant la guerre civile, ce qui signifie qu’il y a une vraie adresse où aller frapper, une personne responsable et une loi centrale”, a déclaré Lieberman aux journalistes.

Interrogé pour savoir si les Israéliens devraient moins se méfier moins des flambées potentielles de violence sur le Golan, Lieberman a déclaré: “Je le crois.”

Aucun commentaires

Laisser un commentaire