Tsvi Yehezkeli analyse la situation en Europe avec le terrorisme islamique

0
36

Par Shraga Blum – Iphinfo

Le journaliste Tsvi Yehezkeli, spécialiste du monde arabe et de l’islam, a réagi à l’attentat de Nice. Il a d’abord noté que les médias français ont délibérément donné peu de détails sur la manière atroce avec laquelle le terroriste musulman a assassiné ses victimes, comme cela a avait été le cas lors de l’attentat au Bataclan.

Selon le journaliste, la France n’a aucune chance de vaincre le terrorisme islamique avec les outils qu’elle emploie jusqu’à ce jour et il explique pourquoi : « Les caricatures de Mahomet ne sont pas la cause des actes de terreur mais le prétexte. Dans la France d’aujourd’hui, le courant des Frères Musulmans est extrêmement puissant et bien installé et il représente la partie des musulmans qui ne se considèrent pas comme Français mais comme l’avant-poste d’Etat islamique en France. »

Tsvi Yehezkeli note un phénomène classique que les autorités françaises ne semblent pas avoir saisi : les représentants proches des Frères Musulmans dénoncent officiellement les attentats mais dans leurs institutions éducatives et dans les prêches, ils justifient les actes commis en réaction à « l’offense faite à Mahomet ».

Puis il constate l’impossibilité d’agir efficacement sur le plan législatif : la France est menottée par la législation européenne des droits de l’homme ! La volonté politique bridée par des juges, un phénomène qu’Israël connaît bien également ! « L’Europe n’est pas prête aujourd’hui à combattre le terrorisme islamique de manière efficace sur le plan législatif comme celui des mentalités », affirme-t-il, citant le témoignage éloquent d’un vigile anglais après l’attaque terroriste au stade de Manchester en 2017 après un concert. Celui-ci a avoué jeudi au tribunal qu’il avait repéré le terroriste et l’avait trouvé suspect mais s’était abstenu de faire quoi que ce soit de peur d’être pris pour un raciste car l’individu avait un physique méditerranéen ! Un terrorisme du ‘politiquement correct’ qui laisse le champ libre au terrorisme meurtrier.

LIRE  "Le siège de Gaza sera levé à tout prix"

Il conclut en constatant qu’au-delà des discours de circonstance, tant qu’une véritable prise de conscience de l’origine du danger n’aura pas été prise, quant que les mentalités n’auront pas évolué avec à la clé des changements profonds dans les législations et la manière d’agir, le terrorisme islamique continuera à frapper en Europe et particulièrement en France.

Photo Yaakov Naumi / Flash 90

Aucun commentaires

Laisser un commentaire