Tunnel : les corps de 5 terroristes pris en otage

0
583

Adapté d’un article paru sur jforum.fr

 

Tsahal : des révélations sur la composition du groupe-expert en recherche appliquée qui met au point la démolition des tunnels d’attaque terroriste

Plusieurs terroristes du tunnel d’attaque sont toujours portés manquants et pourraient se trouve côté israélien.

Israël ne les échangera que contre les dépouilles d’Oron et Goldin

 

Le Hamas a demandé officiellement ce matin la permission à Israël de fouiller à l’intérieur du tunnel en secteur Israélien. Il semble que la demande ait été rejetée puisque la Hamas a reconduit sa demande au travers de La Croix Rouge.

Ces cinq corps sont un aveu d’échec pour le Hamas qui ne peut aujourd’hui ni garantir la sécurité de ceux qui travaillent dans les tunnels, ni assurer un deuil correct aux yeux des familles… Car Israël n’échangera les dépouilles des 5 disparus que contre les corps de nos soldats disparus en mission.

Tsahal pour sa part considère que l’incident n’est pas encore clos et qu’il se poursuit, la division Gaza demeure en alerte maximale, par crainte de mesures de représailles du Djihad Islamique – dont une fausse alerte déclenchée dans la nuit de mercredi à jeudi, vers 2h 48, à la suite de cette déflagration contrôlée d’un tunnel, l’armée expliquant qu’il se trouvait alors à 200 ou 300 m environ de l’un de ses avant-postes de surveillance, dans le secteur de Kissoufim. Une sortie de tunnel en territoire israélien n’avait pas encore été creusée, a ajouté l’armée.

Le commandement sud de Tsahal part de l’hypothèse qu’hormis les recherches pour retrouver les opérationnels disparus, qui se poursuivent, le Djihad Islamique délibère encore sur les représailles qu’il pourrait apporter, de son timing et de son ampleur. En effet, plusieurs jours ou semaines peuvent s’écouler avant que le groupe terroriste ne réplique, de façon similaire à l’incident de janvier 2015, où le Hezbollah a lancé des missiles antitanks russes Kornet à une portée de 5 kms, contre une force Givati, sur le Mont Dov en représailles contre l’élimination de Jihad Mughniyeh imputée à Israël.

LIRE  Bleu-Bleu: le « cockpit » a implosé !

Ce tunnel détruit était considéré comme unique du fait de l’organisation qui l’a creusé – le Djihad Islamique – qui, jusqu’à présent se concentrait sur le développement des capacités de ses roquettes, occasionnellement meilleures, même, que celles du Hamas. Le Djihad dispose de plus de 10.000 combattants dans la Bande et il s’est équipé avec des centaines de roquettes de portée moyenne, atteignant 40 km et de quelques douzaines de roquettes relativement récentes et de courte portée, capables uniquement d’atteindre la zone entourant Gaza, mais véhiculant des charges de centaiens de kgs d’explosifs. Ces roquettes récentes sont équivalentes à celles détenues par le Hezbollah, les roquettes Burqan, par leur destructivité potentielle.

 

De nouveaux détails ont été révélé, mercredi, concernant la campagne de Tsahal contre les tunnels de la terreur dans la Bande de Gaza, alors qu’on a découvert que la Division Gaza fait travailler un groupe d’experts – surnommé « le cerveau » par l’officier supérieur- depuis environ un an, dont la mission est de localiser et de détruire les tunnels terroristes.

Le Lab(-oratoire) est supervisé par un officier appartenant à la division, et il comprend des ingénieurs, des géologues, des officiers du génie et du personnel des services de renseignements, tous travaillant en tandem pour interpréter les données reçues par les systèmes technologiques déployés sur le terrain, dont le réseau de capteurs qui a détecté le tunnel cette semaine.

Le laboratoire a été conçu pour agir non seulement contre les tunnels pénétrant sous le territoire israélien, mais aussi traduire ses capacités innovatrices, pour leur bonne interprétation par les forces manœuvrant autour de la Bande de Gaza durant la prochaine conflagration.

LIRE  Un analyste de la TV palestinienne nie la Shoah, les Juifs complices d’Hitler

L’information recueillie par « le groupe-cerveau » assistera les soldats dans le traitement des futurs tunnels offensifs améliorés du Hamas.

Les tunneliers du Djihad Islamique travaillaient dans ce tunnel depuis environ un an et cinq d’entre eux effectuaient des fouilles quand il a explosé, ce qui semble vouloir dire que l’organisation n’était pas au courant que son tunnel avait été découvert, sondé et signalé en vue de sa démolition par Tsahal.

Adaptation : Marc Brzustowski

Aucun commentaires

Laisser un commentaire