Un acte d’accusation contre l’Israélienne entrée en Syrie

0
33

Un acte d’accusation a été déposé aujourd’hui devant le tribunal de Nazareth contre la jeune Israélienne qui est entrée illégalement sur le territoire syrien et a été renvoyée en Israël grâce aux Russes.

Kol Réga’

Le bureau du procureur de la République a déposé aujourd’hui (dimanche) un acte d’accusation devant le tribunal de première instance de Nazareth contre la jeune femme d’une vingtaine d’années, qui est entrée illégalement en Syrie – et a été renvoyée après des négociations négociées par la Russie.

Comme on s’en souvient, le Service général de sécurité a terminé son enquête sur la jeune Israélienne il y a environ deux semaines, laquelle s’est infiltrée en Syrie et a été renvoyée en Israël suite à un accord d’échange de prisonniers. Lors de son interrogatoire, la jeune femme a déclaré être entrée en Syrie sans avoir l’intention de contacter des éléments terroristes. Selon un reportage de News 12, elle a déclaré aux enquêteurs: « Je cherchais une aventure, je n’avais pas prévu de rencontrer quelqu’un en particulier. La Syrie était pour moi une autre destination de voyage… »

D’après le rapport, à la fin de l’enquête, le GSS a dissipé la jeune femme du soupçon qu’elle avait coopéré avec des éléments terroristes dans le but de franchir la frontière syrienne. À la fin de l’enquête, elle a été remise à la police.

Après la conclusion de l’accord, il y a environ trois semaines, un avion exécutif a décollé pour la Russie avec le coordinateur des prisonniers et des personnes disparues, Yaron Blum, ainsi que le chef de cabinet du Premier ministre, afin de récupérer la citoyenne  israélienne et de lui permettre de revenir chez elle en Israël. Plus tôt dans la semaine, Netanyahou a convoqué une réunion urgente du cabinet pour approuver l’accord.

LIRE  Israël: ce n'est plus la mer Morte l'endroit le plus bas du monde

Aucun commentaires

Laisser un commentaire