Un Arabe qui a découvert qu’il était juif dans une histoire émouvante : « Papa m’a jeté des pierres. J’ai supplié de me laisser vivre… »

0
838

Yehuda Alkabetz, un étudiant de Yechiva de Jérusalem, est né dans la ville de Sakhnin sous le nom de Muhammad al-Jamil – et est venu à son judaïsme d’une manière vraiment miraculeuse, non sans avoir échappé aux bras de son père violent et méchant qui essayé de le tuer.

Hidabrout – Shira Dabush (Cohen) – Illustration : Elkabetz, sur le fond de la ville de Sakhnin

Vidéo – ici

« Merci, Maitre du monde, de m’avoir fait sortir d’Egypte et de m’avoir amené jusqu’ici », par ces mots Yehuda Alkabetz ouvre sa prière, avec une vidéo qui secoue désormais le secteur. Alkabetz, un étudiant de Yechiva de Jérusalem, est en fait né dans la ville de Sakhnin sous le nom de Muhammad al-Jamil – et est venu à son judaïsme d’une manière vraiment miraculeuse.

Selon lui, il a été insulté toute sa vie parce qu’il était « juif » et ne comprenait pas pourquoi on l’appelait du nom que tout le monde « déteste ». Enfant, il a réussi à surmonter et à conjurer les malédictions qui lui étaient lancées, mais quand il a grandi, il a décidé de sortir et de chercher des réponses.

C’est ainsi qu’il en vint au fait qu’il était juif, et parvint même à établir contact avec ses tantes juives.

Aujourd’hui, Yehouda (sur la photo ci-contre, « avant ») est sur le point de se marier, et dans une vidéo destinée à récolter des fonds pour son mariage, il remercie D’ de l’avoir fait sortir de l’enfer, où même son père était séparé de lui. »Il a jeté des pierres sur moi. Je lui ai crié en arabe : ‘Papa, aie pitié de moi’. Je saignais et j’étais sur le point de m’évanouir à chaque seconde. C’était le soir de Yom Kippour, il savait que je revenais de la synagogue. Puis il m’a dit : ‘Je ne te quitterai pas tant que tu seras pas mort.' »

LIRE  Les conseils sournois de John Kerry à Mahmoud Abbas

« Le moment le plus dur que j’ai eu dans la vie, la personne que je pensais être mon père, allait me tuer. C’est le meilleur moment de ma vie. Cela m’a fait quitter l’Égypte et venir ici pour la Yechiva. »

Plus tard dans la vidéo, Alkabetz continue de remercier D’ pour Sa miséricorde et Sa grâce, et aussi de supplier pour la nouvelle vie qu’il est sur le point de commencer avec sa future épouse. « Aujourd’hui, je m’assois et j’étudie la Tora, par Ta miséricorde et Ta grâce. « Tout comme vous m’avez aidé à arriver ici, s’il vous plaît, Père Ra’hman, que moi et mon épouse puissions construire une maison fidèle. »

Et d’où vient le nom d’Alkabetz, demandez-vous ? Par l’intermédiaire de ses tantes juives, Yehuda a découvert qu’il était un descendant de l’auteur du Lekha Dodi, et de là, il a également « adopté » son nom.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire