Un attentat une heure avant la fin de Chabbath au Cha’ar Chekhem, en Vieille ville de Jérusalem

0
339

Lors d’une attaque au couteau qui a eu lieu environ une heure avant la fin du Chabbath, un jeune homme orthodoxe qui revenait du Mur des Lamentations, a été grièvement blessé. | Le terroriste a été abattu. Des émeutes ont éclaté près du lieu de l’attentat.

Be’hadré ‘Harédim – Avi Gadlowitz

Un jeune orthodoxe a été blessé lors d’une attaque à l’arme blanche qui a eu lieu aujourd’hui (Chabbath) près de la porte de Naplouse dans la capitale. Les forces de secours lui ont prodigué des soins médicaux et l’ont évacué vers l’hôpital Shaare Tsédek. Le terroriste a été abattu par des gardes-frontières, non sans avoir tenté de toucher l’un d’eux. Sa mort a été déterminée peu de temps après.

L’attaque a eu lieu environ une heure avant la fin du Chabbath dans la re’hov Sultan Suleiman à l’entrée de la vieille ville. Le terroriste de 25 ans, un habitant de Salfit qui était armé d’un couteau, s’est dirigé vers le jeune homme orthodoxe et l’a poignardé à plusieurs reprises dans toutes les parties de son corps. L’hôpital Shaare Zedek a informé que l’état de la personne blessée est stable, dans un état passable, et qu’il subit actuellement des tests d’imagerie pour un traitement ultérieur.

Les éléments que l’on peut voir quant à ce qui s’est passé avec le terroriste ont provoqué un grand tollé au niveau politique : il est montré allongé sur le sol, mais les agents de la police des frontières qui le voient essayer de se lever et de continuer à leur faire du mal, lui tirent encore dessus et le « neutralisent ».

LIRE  Réaction du rav Ben Tsion Mutsafi face à l'incendie à Paris

Les membres de la liste commune affirmant qu’il s’agissait d’un meurtre gratuit tout en ignorant ses actions et son intention de tuer un Juif. L’appel à lancer enquête contre la police des frontières est également rejoint par un ministre du gouvernement, le ministre Issawi Fredj, qui a écrit : « Face à une tentative d’assassinat, les assaillants doivent être abattus pour sauver des vies, pas pour se suicider lorsqu’ils ne représentent plus un danger. » Selon le ministre, « Si l’image reflétée dans les vidéos de la porte de Naplouse est correcte, ce n’est pas seulement une violation des instructions de l’armée et de la police, mais aussi un acte qui exprime l’indifférence à la vie d’une personne qui mérite d’être étudié. »

Le député Ofer Kasif a également ignoré l’acte du terroriste une demi-minute plus tôt et a écrit sur son compte Twitter : « Une autre exécution sans procès  ! Tirer sur une personne blessée ou foulée qui ne présente pas de danger, quel que soit l’acte , est clairement un crime de guerre. »

Des membres de droite de la Knesset ont pris la défense de la police des frontières qui a tué le terroriste, a déclaré le député Itamar Ben Gvir : « Je félicite les combattants de la police des frontières pour leur action rapide et décisive, qui a tué le terroriste odieux, et il devrait être clair pour tout le monde qu’un terroriste qui va assassiner un Juif sera tué sur le coup. »

Amir Ohana, l’ancien ministre de la Sécurité intérieure, a également renforcé les combattants de la police des frontières dans un tweet : « Tous les policiers et combattants qui cherchent à contacter et éliminent les terroristes sur les lieux de l’attaque, c’est exactement ainsi qu’un incident devrait se terminer. »

LIRE  Tirer sur Damas sans traverser la frontière

Au niveau de la police, ils ont pleinement soutenu les combattants, a déclaré le commandant de la police des frontières, le surintendant Amir Cohen : « Les combattants ont agi avec détermination, ont cherché le contact et ont mis fin à l’incident en empêchant une attaque plus importante contre les civils et les combattants. « 

« Je soutiens pleinement les combattants », a déclaré le chef d’état-major Cohen, qui a rassuré ses combattants en leur disant « qu’ils ont répondu comme requis à l’incident et ont neutralisé le terroriste et l’ont empêché de blesser davantage les combattants et les civils qui se trouvaient sur les lieux ».

Aucun commentaires

Laisser un commentaire