Un autre son de cloche se fait entendre aux Etats Unis dans la communauté orthodoxe…

0
608

Nous nous sommes faits l’écho de l’ébulition dont souffre actuellement la communauté juive orthodoxe de New York, à la suite de dispositions très strictes, voire inadmissibles, prises par le maire de New York contre les centres orthodoxes de la ville. Certains ont cru voir en cela des décisions franchement antisémites, et sont sortis manifester contre elles. Nous nous devons rapporter ici un autre son de cloche, émanant de l’un des grands donateurs du monde des Yechivoth de par le monde, Chelomo Yehouda Rechnitz.

Be’hadré ‘Harédim

Les manifestations orageuses chaque jour à Borough Park ont ​​pris le notable bien connu Shlomo Rechnitz hors de lui, et il a décidé de s’opposer publiquement à cette conduite, vu les dégâts qu’ils causent à la communauté juive, et s’en prenant violemment au militant qui les organise…

Dans une lettre publique qu’il a publiée, Rechnitz ouvre et explique sa décision d’intervenir et de sortir cette lettre: « Au fond, j’ai hésité à écrire cette lettre, mais j’ai décidé que je ne pouvais pas voir ce qui se passait dans les quartiers orthodoxes et rester silencieux, comment pourrais-je dire que je n’ai pas verser de sang ? »

Rechnitz, un partisan du monde de la Torah, est scandalisé que cette personne, du nom de Tischler, organise des manifestations à grande échelle contre les lois gouvernementales, conçues pour nous protéger dans le but d’arrêter les infections et de nous débarrasser du virus une fois pour toutes.

« Le corona est un jeu d’enfant comparé à la destruction potentielle qui se développe tranquillement chaque jour, catastrophe nouvelle qui ne peut être guérie par aucun médicament », affirme Rechnitz dans sa lettre, « Nous, les Juifs, nous nous mettons dans un endroit plus dangereux chaque jour. Je doute qu’il y ait même un gentil qui a vu ou lu notre mauvais comportement actuel et n’a pas immédiatement ressorti sa haine innée pour les Juifs. Cela leur prouve que les Juifs seraient égoïstes, indifférents, et se sentiraient au-dessus de la loi. Craignent que le corona ne finisse par atteindre leurs quartiers, ils se disent que les Juifs ne se soucient tout simplement pas qu’ils meurent. »

LIRE  Une grande colère dans le monde orthodoxe après la décision du Premier ministre : "Punition collective"

Il a déclaré: « Pour attiser l’antisémitisme, il faut beaucoup moins que cela, nous battons des records maintenant, ce comportement n’a jamais été emprunté par des Juifs en Amérique, nous savions toujours quelle est notre place. Avant la Seconde Guerre mondiale, beaucoup de gens pouvaient s’échapper mais n’ont jamais imaginé dans leurs rêves les plus fous quoi ce qui les attendait. Aujourd’hui pour de nombreuses raisons dans le monde, le monde est à nouveau à la limite, les gens ont perdu leur emploi, ils ne peuvent pas payer le loyer ou la nourriture, les gens ont reçu ou ont peur d’attraper le virus corona, ou peut-être qu’ils ont perdu un être cher, les gens sont très troublés par l’inégalité qui règne dans toutes les catégories de la société. « 

Il rentre dans l’histoire de l’ère corona: « Plus de gens prennent des médicaments psychiatriques aujourd’hui que jamais, la situation mondiale est fluide de jour en jour et une petite étincelle peut être à l’origine de grandes flambées, le Parti démocrate n’est pas tel que nous le connaissons car il est plein de politiciens essayant de se surpasser et de prouver combien ils sont ‘progressistes’. La cause profonde de notre problème est que nous sentons en sécurité, nous avons oublié que nous sommes en exil, ce n’est pas notre pays, nous ne sommes que des invités en Amérique, après plus de mille ans, nous avons enfin le droit de vivre dans un pays sans ghetto. » .

À ce stade, le gouverneur Rechnitz passe à l’offensive contre l’activiste et critique ses actions: « Ashi Tischler, prétend faussement nous représenter, organise des manifestations où dans l’impolitesse personnelle on lance des injures aux autorités. Cela met vos familles comme la mienne en danger. « 

LIRE  Financement des ONG pro-palestiniennes : le jeu trouble de l’UE

Le Midrash dit: si on vous dit qu’il y a la Tora chez les Gentils, ne le croyez pas, mais si on vous dit qu’il y a de la sagesse de la part des Gentils, vous pouvez le croire, nous sommes au milieu d’un virus corona qui n’a jamais été vu auparavant, et naturellement tout le monde cherche des coupables. Une moitié de l’Etat inculpe Trump, l’autre moitié la Chine. C’était finalement le premier désastre de l’histoire dans lequel les Juifs n’ont pas été blâmés, mais ne vous inquiétez pas, certains de nos hommes l’ont engendré un changement rapidement, et maintenant nous sommes déjà désignés comme responsables », affirme Rechnitz avec douleur.

« Nous ne pouvons pas inventer nos propres lois, et nous sommes attachés à tous les rabbanim que j’ai entendus jusqu’à présent qui ont dit de suivre les directives des experts de la santé. Oui, nous vivons dans une démocratie. Et oui, nous avons le droit à la liberté d’expression, mais les mots de haine de Tischler n’en font pas partie. Nous pouvons toujours être en désaccord, mais pas de cette façon. »

Aucun commentaires

Laisser un commentaire