Un avocat demande à Mendelblit de déposer plainte contre Bennet !

0
61

Un appel a été déposé auprès du procureur général Mandelblit, selon lequel il lui a été demandé de déposer un acte d’accusation contre le Premier ministre Bennett à la suite de son attaque contre les ‘hassidim de Breslav !

Naftali Bennett Photo : Olivia Fitoussi, Flash 90

Un appel a été déposé auprès du procureur général Avichai Mandelblit dans lequel il lui est demandé d’agir pour déposer un acte d’accusation contre le Premier ministre Naftali Bennett, à la suite de son attaque contre les ‘hassidim de Breslav qui seraient revenus atteints par l’épidémie après le voyage sur la tombe de rabbi Nachman de Breslav à Rosh Hachana.

L’appel a été déposé par l’avocat Yehiel Monstein, dans lequel il affirme que le Premier ministre a permis aux gens de Breslav de partir et que Mandelblit devrait donc prendre des mesures contre Bennett, conformément à l’article 4 de la loi sur la diffamation.

Dans son appel, Monstein affirme que l’étendue des dommages directs et étendus causés aux gens de Breslav à la suite de l’incitation du Premier ministre ne devrait pas être sous estimée : « A l’époque où le discours culturel et social entre les secteurs en Israël fait défaut, en disant de telles choses, on entraine l’augmentation de la haine et de la calomnie envers tout un public, quand il est clair que ses paroles ne sont pas vraies – factuellement », a écrit Monstein dans son discours à Mandelblit.

Par conséquent, soutient Monstein, il s’agit d’une calomnie envers un public entier, qui a été humilié et méprisé sans que cela ne soit justifié. En outre, note Monstein, Bennett ne s’est même pas excusé auprès des partisans de Breslav qui ont été accusés de faux et de contrefaçons.

LIRE  « Je te tiens par la kipa, tu me tiens par la shoah » - Cherbourg, un tag antisémite choque les passants

Monstein termine son appel au médiateur : « Au vu de ce qui précède, je vous demande d’exercer votre autorité conformément à l’article 4 de la loi sur la diffamation du droit public. »

Aucun commentaires

Laisser un commentaire