Un fleuron du judaïsme français : Roger Lévy זצ »ל

0
361

Ce Chabbath Chemoth, au moment du Kiddouch, a quitté ce monde une personnalité particulière du judaïsme francophone à Bené Brak, Roger Todros Lévy זצ »ל. Fils d’Yvan Lévy, petit-fils de Sam Lévy, qui était président de la Yechiva d’Aix-les-Bains et de la synagogue rue Cadet, Roger était le symbole du « Ben Tora » français pour qui la Tora était l’essentiel de l’existence, dans son étude (il étudiait depuis près de 50 ans avec rav Yehouda Rozenblum et ils avaient ensemble presque fini, de façon approfondie, le Chass) comme dans son comportement. Il avait pris la responsabilité de caisses de Tsedaka, et également était le secrétaire de la Yechivah Kéter Chelomo.

Venu en 1970 en Erets Israël, il avait commencé sa vie en Erets Israël à la Yechivath Ha-Néguev, à Netivoth. Pour nourrir sa nombreuse famille, il s’occupait d’un travail bancaire, et là aussi il était connu pour ses activités illimitées de ‘hessèd. Il a toujours cherché à rendre service à tout le monde. Avec sa femme, Régine, il avait créé un foyer exemplaire de gentillesse, de Tora, de Yirath Chamayim. Pour tous ceux qui l’ont connu, il représentait l’exemple d’un homme attaché par toutes ses fibres au développement de la Tora. Il continuait l’œuvre de sa famille qui avait créé la fondation Samuel et Odette Lévy et publié, entre autres, le célèbre Kol HaTora du rav Munk זצ »ל. Roger Lévy restera dans notre mémoire comme l’exemple d’un fidèle, répondant toujours « présent » à chaque invitation de kedoucha. Le monde de la Tora francophone se doit d’exalter la mémoire d’un fidèle, attaché à la Tora, à son étude et à sa dimension de ‘hessed. חבל על דאבדין. Hélas pour nous de voir ceux qui sont partis.

LIRE  Mort à 106 ans du plus vieux rescapé autrichien de l'Holocauste

Notre consolation est de continuer leur œuvre. Kountrass présente sa נחמה à son épouse, à sa famille magnifique, qui continue la tradition de leur père. Que sèchent toutes les larmes ! Que vienne bientôt la Gueoula !

Rav Lionel Cohn

Aucun commentaires

Laisser un commentaire