Un groupe a fêté la nouvelle année dans l’avion, sans masques – les compagnies refusent de les accepter dans leurs avions

0
123

Les compagnies aériennes refusent de ramener certaines personnalités connues du fait de leur influence sur les réseaux sociaux, car elles sont parties le 1er janvier et ne se sont pas gênés de se montrer en liesse au courant du vol, sans la moindre précaution. Le groupe qui a volé du Canada au Mexique est coincé là-bas sans possibilité de revenir pour l’instant du fait du refus des compagnies aériennes | Le premier ministre du Canada a convoqué une conférence de presse spéciale et a attaqué le groupe irresponsable. Les limites de la liberté d’expression…

Be’hadré ‘Harédim – Yanki Farber

Plusieurs compagnies aériennes canadiennes refusent de ramener un groupe de passagers chez eux, après que ces gens se soient fait photographiés en train de célébrer cela sans masque la semaine dernière, ce qui a incité la compagnie aérienne à annuler le vol de retour du groupe en raison des réactions de colère de nombreux surfeurs.

Le Premier ministre du Canada, Justin Trudeau, lors d’une conférence de presse a qualifié le groupe qui s’est envolé de Montréal vers le Mexique d’« idiots » et a déclaré que leur publication sur les réseaux sociaux sans masque alors que les cas augmentent, est une « gifle en la face des gens ». Le groupe comprenait un certain nombre de gens influents dans les médias sociaux, ce qui a conduit les vidéos de la fête du vol du 30 décembre à devenir virales. Des vidéos de l’avion montrent des passagers ne portant pas de masques, sans garder leurs distances et buvant de la vodka tout en faisant de la musique. Les dossiers ont irrité de nombreuses personnes au Canada. Et les compagnies aériennes ont annoncé qu’elles ne les ramèneraient pas au Canada.

LIRE  Un nouveau profil terroriste sur le sol français ?

Maintenant que le groupe est bloqué à Cancun, au Mexique, trois compagnies aériennes ne souhaitent pas ramener les passagers chez eux. Air Canada a officiellement annoncé que si elle parvient à identifier les passagers qui faisaient partie du groupe, elle les empêchera de voler.

Le ministère des Transports du Canada a annoncé être en contact avec les compagnies aériennes. « Si le département détermine qu’il y a eu non-respect des réglementations et des exigences en matière de transport, des amendes pouvant aller jusqu’à 5 000 dollars par infraction peuvent être imposées aux passagers », indique le communiqué.

« Il y aura une enquête complète sur ce qui s’est exactement passé », a déclaré le Premier ministre Trudeau lors de la conférence de presse. « Je pense que comme tous les Canadiens qui ont vu ces vidéos, je suis très frustré. C’est une giffle de voir des gens mettre en danger les employés des compagnies aériennes par leur totale irresponsabilité. »

Aucun commentaires

Laisser un commentaire