Un mariage « inoubliable » à Guivath Zeèv !

4
452

Le jour-même où le député rav Acher a présenté à la Knesset une proposition d’organiser un comité destiné à vérifier la conduite de la police dans le pays, en particulier pour savoir si effectivement les forces de sécurité se conduisent différemment s’ils ont affaire avec des Juifs religieux qu’avec les leurs, des personnes non pratiquante, proposition rejetée (ente autres, parce que Schass n’a pas voulu voter en sa faveur), voici que le soir-même un nouveau scandale a éclaté !

Une famille orthodoxe a organisé en extérieur un mariage, dans l’agglomération de Guivath Zeèv, au Nord de Jérusalem. Pour une raison ou pour une autre, la police et les forces de frappe plus lourdes sont arrivés, et ont dispersé la réunion de ces 100 personnes (c’est en effet un peu plus que permis) à force de coups et de blessures. Une baggare s’est engagée, et on y a compté plusiers blessés. L’organisateur de la soirée a écopé d’une amende de 5.000 shékels, la mère de la Kala a été amenée au poste, et le père à l’hôpital…

Les images qui en ont été rapportées sont dures à voir.

Ce mariage a entrainé évidemment un grand remue-ménage dans le pays, en particulier au niveau des hommes politiques, au point que le rav Dérhy a organisé sur le champ et en urgence une rénion vidéo avec le Premier ministre et celui préposé à la sécurité intérieure, Amir O’hana, afin de voir comment avancer, et surtout éviter que la police continue à se conduire sans proportion aucune ni respect minimal face aux sentiments des gens !

LIRE  "Dans la presse française, Israël a toujours tort" (Giesbert à i24NEWS)

Un mariage dont on se souviendra encore longtemps…

4 Commentaires

  1. Une réaction vient quasiment toujours après une action. Si des groupes ne respectent pas les règles et ne respectent pas la police il faut s’attendre à une réaction. !!! Ras le bol de ces plaintes pathologiques à répétition. Que chacun reste à sa place et apprenne à se tenir à carreau.

    • Il semblerait (nous n’y étions pas…) que la police aurait pu poliment demander que l’on se conduise selon les règles, et n’a pas le droit d’intervenir manu militari.

      • A part cela, selon vous, cela suffit, pourquoi tenez-vous tant à vous marier ? La mère de la kala a raconté qu’ils ont retardé ce mariage depuis 7 mois…

Laisser un commentaire