Un peu comme tous les jours : Ra’am menace…

0
38

Représentant de Ra’am en une menace publique : « Si l’on ne respecte pas ce qui a été conclu, nous irons aux urnes »

Nouvelle crise entre Ra’am et la coalition : la faction arabe demande la promotion d’une loi qui reliera des dizaines de bâtiments illégaux à l’électricité, l’opposition presse les membres de droite d’empêcher cela, et Ra’am menace d’aller aux urnes.

Be’hadré ‘Harédim

La 61e coalition à nouveau en crise, le député Walid Taha de Ra’am menace ouvertement pour la première fois à l’approche des élections si le projet de loi n’est pas promu et que les représentants de droite insistent pour ne pas le soutenir.

« Nous avons atteint le stade décisif », a écrit le député Walid Taha sur Twitter, lançant la menace la plus évidente à ce jour, « soit les résumés seront pleinement respectés, soit nous irons aux urnes ».

Taha réclame l’application du projet de loi qui permettra d’appliquer l’électricité aux bâtiments construits illégalement, notamment dans les localités arabes. L’opposition fait pression sur les ministres Ayelet Shaked et Zeev Elkin pour qu’ils ne cèdent pas au projet de loi.

Hier, le membre de la Knesset Taha a exigé que la faction de Ra’am convoque immédiatement la commission de la Knesset et accorde une exemption d’une remise à la proposition afin de voter pour elle immédiatement, mais la coalition a refusé d’accepter sa demande.

En réponse, aujourd’hui (mardi), le membre de la Knesset Taha, qui dirige la commission de l’Intérieur, a annoncé qu’il annulait tous les débats convoqués cette semaine et qu’il devait boycotter les votes demain en séance plénière de la Knesset.

LIRE  Les Etats-Unis mettent des conditions à un cabinet d’union Fatah-Hamas

Taha a tweeté sur son compte Twitter « L’électricité est un produit de base de la vie et l’État empêche des dizaines de milliers de foyers de se connecter à l’électricité parce qu’il ne s’est pas soucié de faire avancer la planification dans la société arabe depuis des décennies ! Ils n’ont pas planifié la planification ni puni les citoyens pour leurs politiques qui leur est imposée. »

Le membre de la Knesset Taha a ajouté : « Des parties de la coalition créent des difficultés dans la promotion de la loi sur l’électricité, qui est conçue pour connecter des dizaines de milliers de maisons construites sans permis parce que les autorités n’ont pas pris la peine de planifier depuis des décennies. »

Aucun commentaires

Laisser un commentaire