Une attaque du ‘Hezbollah contre l’une des plate-formes de gaz israéliennes

0
53

Le porte-parole de Tsahal révèle les détails de l’enquête initiale menée par l’armée après la destruction des trois drones du Hezbollah, et des informations qui ont conduit à une « défaite significative » du ‘Hezbollah en la matière.

JDN

Trois drones du Hezbollah ont été repérés et interceptés hier alors qu’ils s’approchaient du Liban vers l’espace aérien de la plate-forme Karich dans les eaux d’Israël. Le porte-parole de Tsahal, le général de brigade Ran Kokhavi, s’est entretenu ce matin (dimanche) avec Golan Yokfaz et Anat Davidov sur leur émission sur 103FM et a fourni plus de détails sur l’incident : « Ces plateformes sont entièrement en territoire israélien.

Au début de l’interview, le général Kokhavi a décrit l’interception des drones et a déclaré que des informations de renseignement avaient été reçues à ce sujet auparavant : « Selon l’enquête que nous avons menée, le Hezbollah a fait voler trois avions sans pilote, du Liban vers l’espace maritime qui est le nôtre et les systèmes de détection les ont suivis tout au long du vol. Ils volaient à des altitudes relativement basses, ce sont des avions qui ne peuvent pas voler très vite, mais il est très difficile de les détecter, nos systèmes de détection sophistiqués les détectent quand même, et c’est là qu’une procédure de combat a été effectuée. »

Il a ajouté que cette partie de mer fait partie du territoire israélien. « Ce n’est pas une zone de querelle et Nasrallah le sait aussi. Karich, Léviathan sont tous en territoire israélien », dit Kokhavi.

Il a dit : « Ils ont subi là un coup important. Ils ont essayé de faire une opération marquante, et ils n’ont pas réussi. » A la question de savoir si les drones étaient armés, il a répondu : « Nous récupérons les pièces. Nous allons voir. Il dit lui-même que les avions n’étaient pas armés et qu’ils avaient juste l’intention de photographier la zone maritime. »

LIRE  «Il y a, dans l'islamisme combattant, une connaissance profonde des faiblesses humaines»

Aucun commentaires

Laisser un commentaire