Une ganéneth – et toute la ville est rouge !

0
200

19 enfants et six adultes ont contracté le virus d’une ganéneth de maternelle à Yerou’ham. Le chef du conseil, Tal Ohana, a appelé tous les enseignants de maternelle qui n’ont pas été vaccinés ces derniers jours, avec tout ce qu’il lui reste à faire est de leur demander de se faire tester une fois tous les deux jours. « C’est un danger pour le public ! ». Les parents sont en colère et exigent des sanctions.

Ynet

À Yerou’ham dans le Sud, ont été jusqu’à présent vaccinésselon le ministère de la Santé, près de la moitié des résidents dans la première dose, et plus d’un tiers dans la deuxième dose. Mais ces derniers jours, la ville est rapidement devenue rouge, en partie à cause d’une enseignante de maternelle qui n’a pas vacciné et a infecté les enfants dont elle s’occupait. Une enquête sur la chaîne d’infection montre que pas moins de 19 enfants et six adultes ont été infectés à cause du même enseignant.

Le chef du conseil, Tal Ohana, a décidé de contacter personnellement les enseignants de maternelle pas encore été vaccinés afin de les convaincre de passer au moins un examen corona tous les deux jours afin de ne pas mettre en danger les enfants et les autres familles.

Tal Ohana : « Les enseignants de maternelle qui ne se font pas vacciner mettent en danger les enfants et les familles. Je téléphone à chacun des 12 enseignants de maternelle non vaccinés, sur 36 enseignants de maternelle. Il s’agit d’un tiers du personnel éducatif. Je les appelle pour qu’ils soient testés tous les deux jours de leur propre chef. Nous avons eu beaucoup d’informations et un travail intensif, et ils ont choisi de ne pas se faire vacciner pour leurs propres raisons. Ils ne sont pas tous des résidents locaux, la plupart vivent à l’extérieur de Yerou’ham et mettent malheureusement en danger les enfants et les familles. »

LIRE  L'élu qui veut réhabiliter Jean-Louis L’Homme, artiste collabo 100% hitlérien, anti-juif mais « talentueux »

Le chef du conseil a précisé: «Nous avons une très grande appréciation de la réalité des personnels éducatifs de cette année et de la routine, et c’est justement pourquoi je leur demande d’aller se faire tester. Nous ne pouvons exercer aucune autorité pour faire respecter cela. Nous nous soucions tous de la santé des enfants et du retour à la routine. Et du social que les enfants portent avec eux après un an d’épidémie. « 

Six sites éducatifs ont été fermés la semaine dernière. « Maintenant, nous devons fermer toutes les écoles en raison de la chaîne d’infection de masse. Cela a une signification économique, émotionnelle et sociale pour des milliers de personnes. Personne ne veut se lever le matin et savoir que c’est à cause de cela. Le virus , en particulier la variante britannique, se propage largement. Les enfants infectent les parents. Si vous refuser de vous faire vacciner, le minimum est de se faire tester une fois tous les deux jours ».

Talia, mère de trois filles, a déclaré: « Nous avons reçu un message selon lequel le bébé est engagé dans l’isolement à cause d’un bébé séropositif au corona dans la crèche. Mon mari et moi sommes vaccinés. Nous sommes tous les deux des travailleurs essentiels. Amis, prenez vos responsabilités. Il y a une épidémie mondiale qui neutralise l’économie, pourquoi ne pas nous faire cette fleur et vous faire vacciner pour que nous puissions en sortir? »

Efrat Ohana, une habitante de Yerou’ham et mère de trois enfants, a déclaré: « Je pense que les membres du personnel éducatif qui ne se font pas vacciner représentent un danger pour les autres. Malheureusement, je connais des personnes qui sont mortes de corona. Ma mère en la loi a été infectée et ses poumons gravement endommagés. Je pense qu’il y a lieu de forcer les éducateurs à se faire vacciner et à leur imposer des sanctions. »

LIRE  Le Grand rabbin sefarade : "En Syrie se passe une Shoah. Nous n'avons pas le droit de nous taire"

Ces derniers jours, de plus en plus d’appels de parents de tout le pays ont été lancés pour exiger que les enseignants, en particulier de maternelle, se fasse vacciner, affirmant qu’ils mettent en danger leurs enfants et eux-mêmes, sur fond de données montrant que plus de 30000 élèves et près de 3500 enseignants le personnel est actuellement à l’isolement. En septembre, 4 900 jardins d’enfants étaient fermés.

Selon les parents, les jardins d’enfants et les salles de classe entières ont été contraints de s’isoler en raison du refus des enseignants de maternelle et des enseignants de se faire vacciner, ce qui a perturbé les jardins d’enfants et les autres classes, ainsi que les parents eux-mêmes.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire