Une première : une condamnation pour propagation du virus !

0
67

Illustration : Mochav Hodia

Pour la première fois: une mise en examen pour « propagation d’une maladie » contre un patient attesté qui a violé l’isolement.

L’accusation a déposé aujourd’hui devant le tribunal le premier acte d’accusation contre un patient corona vérifié, qui a violé l’isolement et assisté à une fête dans le sud. L’acte d’accusation lui attribue au défendeur un délit de propagation d’une maladie. L’acte d’accusation déclare que le défendeur a assisté à la fête, sachant qu’il souffrait de corona et qu’il pourrait infecter d’autres personnes avec la maladie, « maladie qui met des vies en danger. « 

Selon les faits de l’acte d’accusation, qui a été déposé par l’intermédiaire de l’avocat Yoav Kishon, l’accusé de 24 ans, comme indiqué, était un patient Corona vérifié, il a contacté le médecin traitant le 1er octobre, demandant de sortir de l’isolement, mais cela lui a été refusé. Et a rejoint une fête organisée au Moshav Hodia à laquelle ont participé plus de 20 personnes, dont certaines ne portaient pas de masque

L’acte d’accusation déclare que l’accusé a assisté à la fête, sachant qu’il souffrait de corona et qu’il pouvait infecter d’autres participants à la fête et mettre leur vie en danger.

« Le bureau du procureur, en coopération avec la police israélienne, continuera d’agir résolument contre les contrevenants à la loi et aux règlements afin d’éradiquer la propagation du virus, et dans les cas appropriés, des mises en accusation seront déposées contre les personnes qui mettent le public en danger », a-t-il déclaré. L’affaire a fait l’objet d’une enquête par le poste de Kiryat Malachi. Le prévenu a été libéré dans des conditions restrictives et le bureau du procureur de la République a demandé au tribunal de prolonger les conditions.

LIRE  Les héros méconnus de la gare de Fives

Aucun commentaires

Laisser un commentaire