Une vague de haine face à une italienne convertie de plein gré à l’islam

0
97

Illustration : paysage kénien

Question intéressante concernant les limites du système : ainsi, une femme italienne a énormément souffert durant les 18 mois où elle était prisionnière d’islamistes extrémistes en Afrique. Pour cette femme, Sylvia Romano, l’Italie a déboursé une rançon d’un million et demi d’euros afin d’obtenir sa libération. Le jour où elle arriva dans son pays, elle débarqua la tête couverte comme toute femme islamiste, et des habits ad hoc, déclarant qu’elle avait rejoint la religion islamiste de son propre gré, et qu’elle s’appelait dorénavant Ayicha…

Et alors, n’a-t-on pas le droit de faire ses choix personnels de nos jours, le libre arbitre n’est-il plus valable ? Il faut croire que non ! Elle ne cesse de recevoir des injures dans son pays, on la traite d’ingrate, et un homme politique a proposé de la pendre…

Elle a été capturée en novembre 2018 alors qu’elle oeuvrait en faveur d’orphelins dans un village au sud-est du Kénya. Elle a été déplacée en Somalie, voyage qui dura un mois et demi, et a été retenue par l’organisme de terreur A-Shabav. A son retour dans le pays, cette femme, âgée de 24 ans, a été accueillie par le Premier ministre et par le ministre des Affaires étrangères italiens, débarquant donc habillée comme une bonne islamiste. Sa famille a confirmé aux journalistes qu’en effet, elle avait effectué ce changement durant la période où elle était prisionnière. Aux forces de sécurité italien, elle a explique que le changement chez elle est provenu de la lecture du Coran, pas plus.

Bien entendu, la question est de savoir à quel point une personne qui se retrouve seule dans de telles conditions reste totalement responsable de ce qu’elle fait, mais d’un autre côté, évidemment, quand l’organisme qui a rempli sa caisse grâce à l’argent des contribuables italiens déclare en profiter pour acheter des armes et pour entretenir ses hommes, quelque part, quelque chose dérange…

LIRE  Fin de l'alliance des gauches israélienne

Les grandes interrogations morales du 21e siècle…

Aucun commentaires

Laisser un commentaire