Une vidéo de l’attaque rendue publique par des pirates informatiques iraniens

0
254

Gênant : une vidéo de l’attaque a été rendue publique par des pirates informatiques iraniens – à partir d’une caméra de sécurité d’un organisme de sécurité !

Des pirates informatiques iraniens ont réussi à pénétrer dans la caméra de sécurité d’un corps de sécurité situé à l’entrée de Jérusalem – et à diffuser les images de l’attaque à l’entrée de la ville pour semer la peur et la terreur parmi les Israéliens. Il s’agit d’un cas grave, car comme mentionné, il ne s’agit pas d’une caméra de circulation de la police ou de la municipalité mais d’un organisme de sécurité.

Be’hadré ‘Harédim – Avi Gadalovitch – Le moment de l’explosion Photo : capture d’écran

La vidéo rendue publique par les pirates iraniens de l’attaque à Jérusalem a été extraite des caméras de sécurité d’un grand organisme de sécurité. Cela a été autorisé à être publié. La documentation dramatique a été envoyée ce soir dans le groupe Telegram des pirates, après qu’ils aient réussi à pénétrer dans la caméra de sécurité située à l’entrée de Jérusalem.

Le système de sécurité enquête actuellement sur la façon dont les pirates ont réussi à percer les murs de défense du corps de sécurité. Hier, à la demande de la police, le tribunal a prononcé un interdit de dévoiler les détails de l’enquête sur l’attaque.

Ce soir, la documentation des moments de l’explosion à l’entrée de Jérusalem, lors du double attentat survenu la nuit dernière dans la capitale, a été rendue publique. Les images montrent des civils fuyant la station au moment de l’explosion et immédiatement après les forces de secours qui sont appelées sur les lieux.

LIRE  Le journal italien Il Foglio, sur le peuple juif

Le groupe qui a publié la documentation connue sous le nom de « Maté Moché » a déjà publié des documents sur des personnalités israéliennes dans le passé. « Nous contrôlons toutes vos activités depuis longtemps », ont écrit les pirates. « Pas à pas et instant à chaque instant. Ce n’est que la limite inférieure de notre contrôle sur vos activités, grâce à l’accès aux caméras de sécurité. Nous avons dit dans le passé que vous attaquerons où et quand vous ne pensez pas. »

Lors des attaques d’hier, le jeune Aryeh Shechopak a été assassiné et inhumé hier, et environ 20 autres ont été blessés. Ce matin, l’hôpital Shaare Zedek a informé que l’état d’un homme, qui est hospitalisé dans un état critique dans l’unité de soins intensifs avec un danger immédiat pour sa vie, continue d’être critique. Les deux autres blessés sont conscients et dans un état stable, hospitalisés en réanimation pédiatrique et en réanimation adulte.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire