Unique au monde : le tarif officiel des fonctionnaires du meurtre

0
540

Nul doute que la situation dans la région est unique au monde : tout terroriste qui a réussi son coup est automatiquement considéré comme fonctionnaire d’Etat, et a droit, pour lui et pour sa famille, à un salaire fixe livré par l’Autorité palestinienne pour le restant de ses jours, ou, dans le cas où le terroriste a été « neutralisé », pour sa famille.

Rien de nouveau en cela. Du reste, même l’ambassadeur des Etats Unis en Israël en a fait part à la suite du meurtre du rav Chéva’h : « Un père israélien de six enfants a été tué de sang froid par des terroristes palestiniens. Le ‘Hamas a loué les meurtriers, et la loi locale leur assure un salaire. Inutile de chercher plus loin les raisons du manque de paix sur place »…

La situation est ridicule, si elle n’était pas terrible : le terroriste est soigné, le cas échéant, dans les hôpitaux israéliens, et sa famille vit dans l’opulence grâce à des fonds versés dorénavant par l’Autorité palestinienne, par le ‘Hamas et autres…

En gros, on avance que les terroristes reçoivent 550 millions de shékels par an, et leurs familles 687 millions, 7% du budget total de l’Autorité palestinienne.

Que faire ? Une intéressante loi est en court de préparation : elle vise à retenir l’équivalent de ces salaires des sommes d’argent qu’Israël doit livrer à l’Autorité palestinienne dans le cadre d’impôts qu’Israël collecte du côté palestinien, et doit restituer ! Mais, a-t-on déclaré contre cette loi, elle risque de provoquer la chute de l’Autorité palestinienne, par manque de fonds. Avi Dichter, le responsable du comité préparant cette loi, a répondu en substance : tout terroriste commettant un acte criminel devient automatiquement un fonctionnaire payé par son Etat, nous ne pouvons en aucune manière accepter une telle situation, par principe. Ceci est la seule réponse possible, nous nous devons de l’appliquer, quitte à prendre ce risque…

LIRE  Israël coparraine pour la 1ère fois une résolution de l'ONU avec l'Arabie Saoudite

Ceci, quand en même temps une loi allant dans le même sens est en préparation aux Etats Unis, à la suite de l’assassinat voici deux ans d’un touriste américain du nom de Taylor Force en Israël. Là aussi, c’est d’un manque très important qui risque de tomber sur l’Autorité palestinienne. Mais va-t-il faire changer quelque chose du côté de la Mouka’ta ? Peu probable.

 

Aucun commentaires

Laisser un commentaire