Les USA et la Jordanie font pression sur Abbas pour apaiser les tensions

0
1215
Israël et les USA redoutent les manifestations de vendredi qui pourraient aboutir sur de nouvelles violences.

Afin de prévenir les violences redoutées vendredi à Jérusalem et en Cisjordanie avant les prières musulmanes, les États-Unis et la Jordanie ont tenté de faire pression sur le président palestinien Mahmoud Abbas pour apaiser les tensions.

Selon Haaretz, des hauts fonctionnaires de l’administration américaine ont demandé à Abbas de cesser l’incitation concernant le Mont du Temple et de mettre un terme aux appels à manifester.

Selon la source du journal, l’administration américaine a clairement indiqué aux dirigeants palestiniens qu’Israël avait favorisé l’accalmie en retirant toutes les nouvelles mesures de sécurité du Mont du Temple.

Un haut fonctionnaire palestinien a confirmé qu’il y a eu des tentatives de calmer les tensions et de prévenir une escalade au cours des deux derniers jours, mais les Palestiniens ont décidé de poursuivre leurs protestations.

Selon le fonctionnaire, Abbas a rejeté une demande de rencontrer l’envoyé spécial américain Jason Greenblatt parce que, selon les Palestiniens, ces réunions « n’offrent rien de nouveau ».

Une source impliquée dans les efforts a affirmé que Greenblat n’a pas réellement demandé de rencontrer Abbas mais s’est entretenu mardi avec le secrétaire du Comité exécutif de l’OLP, Saeb Erekat.

« Abbas est déçu par la conduite de l’administration. À l’heure actuelle, les Palestiniens ont fait des efforts pour répondre aux demandes des États-Unis, mais depuis hier, les Américains n’ont rien présenté de nouveau », a déclaré le fonctionnaire.

« Lors de la réunion entre Greenblatt, le chef des renseignements palestiniens Majid Faraj et le négociateur palestinien Saeb Erekat, les deux derniers ont réitéré leurs positions selon lesquelles la situation à Al-Aqsa devait revenir à ce qu’elle était avant le 14 juillet ».

LIRE  300 logements juifs à Beith 'Hanina

Greenblatt, qui est en Israël depuis quelques jours, tient des pourparlers avec d’anciens responsables jordaniens, israéliens et palestiniens dans le but d’atténuer les tensions et de prévenir les affrontements qui sont attendus vendredi après les prières.

Source www.i24news.tv

Aucun commentaires

Laisser un commentaire