Le verdict du tribunal pour Azaria – dans la musique…

1
940

En ce mardi 21 février, le tribunal doit rendre son verdict concernant Elior Azaria. Il est plus que probable que cette décision sera lourde, à en croire les divers éléments qui ont été reçus depuis le départ dans cette affaire. Ce n’est pas en Israël de nos jours qu’une cour de justice est en mesure de prendre un assassinat d’un arabe déjà en mauvais état à la légère – et il faut reconnaitre que le monde entier pousse de facto à une condamnation dure.

Peut-être vaut-il mieux effectivement accepter la vox populi et que Azaria soit condamné durement, quitte à ce qu’après cela, le président le gracie.

Mais, voix qui provient du peuple, le chanteur Ariel Zilber chante en l’honneur de ce soldat sur un autre ton, voyant en lui un soldat glorieux ! « Celui vient te tuer, devance-le et abats-le »…. « Lève la tête »…

A entendre ici.

1 Commentaire

  1. Le texte ci-dessus dit que le monde pousse à une condamnation dure. On ne saurait le contredire. Et c’est là sans doute que le peuple juif doit retrouver cette caractéristique solide de ses ancêtres hébreux : être capable d’être seul dans son camp tandis que le monde entier est dans le camp adverse. Bilam ne l’avait-il pas compris, en bon antisémite avant l’heure, lorsqu’il dit : « Ainsi, c’est un peuple qui séjourne seul, et qui des goïm n’a que faire »? Et c’est en ce sens que ce peuple est béni.
    Car aller dans le sens des Nations qui recherchent une « condamnation dure » n’aura rien de bon pour Israël. Au contraire, on risque, comme on l’a déjà vu malheureusement avec les quarante familles, avec quelques deux cents enfants, jetées de leur maison, de voir un Etat juif pratiquer des actes insensés, injustes et cruels envers la population qu’il s’était fixé pour but de protéger, de mettre à l’abri des persécutions.
    Et voila que les anti-juifs assistent à des « dehors, et plus vite que ça », adressés à des familles innocentes sans qu’aucun goï n’ait eu besoin de lever le petit doigt. Est-ce que la besogne des impies serait faite par d’autres? Il est clair qu’il faut absolument arrêter de frapper les siens et de les condamner durement pour faire plaisir à nos ennemis. Le Juif errant sur sa propre terre, ou le soldat juif condamné pour avoir achevé (s’il ne l’était pas déjà, mais l’avis du légiste n’a pas fait le poids) l’horrible incarnation de ce qu’a toujours été l’antisémitisme : un individu haineux surgi de nulle part pour commettre un carnage. On peut comprendre que l’échec de ce carnage a de quoi fâcher plus d’un Occidental.
    Nous avons malheureusement une direction politique traumatisée par les affres de l’exil. C’est comme si une voix avait été entendue des cieux : « Les Nations ne vont atteindront plus. A votre tour de prendre les armes ». Et Monsieur N… a compris qu’il lui fallait prendre le bâton et s’en donner tout seul des coups sur la tête.
    Heureusement qu’il y a des gens comme ce Silber, pour redorer un peu notre blason.

Laisser un commentaire