Vers une électricité « cachère » en Israël ?

0
624

Les consommateurs orthodoxes sont gênés depuis toujours par le fait que l’électricité dans le pays puisse faire l’objet, le Chabbath, d’interventions directes de Juifs pour diverses raisons, et même quand elles ne sont pas réellement justifiées. Si dans des cas de force majeure elles peuvent être admises, quand des vies humaines sont en danger, qu’en est-il dans la majeure partie des cas, quand de telles interventions ne s’imposent pas ? Dans le doute, le ‘Hazon Ich a indiqué déjà en son temps de ne pas utiliser l’électricité normale le Chabbath, si ce n’est à partir de sources indépendantes ou à partir de batteries privées. C’est ce que font nombre d’orthodoxes, organisant souvent des générateurs de courant locaux.

Durant longtemps, divers députés ont œuvré pour arriver à un accord avec la compagnie d’électricité nationale, afin qu’une solution soit offerte aux communautés en faisant la demande. Il s’agit de Malkiel Malkiéli de Shass, et du rav Ya’akov Acher de Déguel haTora.

L’un des éléments mis en avant est le fait que ce seront les communautés elles-mêmes qui devront faire face aux dépenses qu’une telle installation causera, et non point l’ensemble des utilisateurs, ce qui est normal.

La réalisation d’un tel projet, ou plutôt de telles installations locales, doit encore être décidée définitivement, puis nul doute qu’elle prendra encore quelques années avant d’être réalisée de manière concrète.

 

 

 

LIRE  Paracha Vayé’hi - la maison de Ya'akov, par le rabbi de Kalov

Aucun commentaires

Laisser un commentaire