Vers la reconnaissance des diplômes médicaux français

Vers la reconnaissance des diplômes médicaux français

0
97

Israël présente un projet de loi reconnaissant les licences médicales étrangères pour l’alyah

Le mécanisme de reconnaissance automatique fonctionne avec succès en Europe depuis plus d’une décennie et a apporté des avantages économiques et sociaux à 28 pays.

Un projet de loi visant à faciliter le processus d’intégration des immigrés et des résidents de retour en permettant la reconnaissance automatique des licences professionnelles dans le domaine médical conformément aux réglementations de l’Union européenne a été voté mercredi à la Knesset. Le mécanisme de reconnaissance automatique fonctionne avec succès en Europe depuis plus d’une décennie et a apporté des avantages économiques et sociaux à 28 pays, où vivent environ 500 millions de personnes.

Le député Dan Illouz (Likoud), qui a initié le projet de loi, a exprimé l’espoir que ce changement facilitera l’intégration des nouveaux immigrants. Il a déclaré que « l’immigration vers l’État d’Israël est une valeur sioniste de premier ordre et l’État d’Israël doit assurer un accueil confortable et doux à chaque Juif qui choisit d’immigrer vers la terre de ses ancêtres ».

Il a également mentionné que l’un des principaux obstacles à l’immigration et à l’intégration est le processus de reconnaissance des licences professionnelles et que de nombreux immigrants ne bénéficient pas d’une intégration réussie et retournent dans leur pays d’origine après avoir renoncé à faire reconnaître leurs licences.

Illouz a souligné que ce projet de loi vise à résoudre ce problème et à faciliter l’intégration des immigrés dans la société israélienne.

Que se passe-t-il si le projet de loi est adopté ?

Si le projet de loi devient loi, il sera plus facile pour les médecins immigrés et les résidents de retour de faire reconnaître leurs licences professionnelles dans le domaine médical conformément aux réglementations de l’Union européenne.

On espère que cela facilitera l’absorption et encouragera plus d’immigration.

Le système européen de reconnaissance automatique des qualifications professionnelles couvre sept professions sectorielles : infirmiers, sages-femmes, médecins, dentistes, pharmaciens, vétérinaires – et architectes. Pour qu’un Européen puisse travailler dans un autre pays de l’UE, les professionnels doivent demander à l’autorité qui encadre leur profession dans ce pays la reconnaissance de leurs qualifications.

JForum avec ZVIKA KLEIN JERUPOST

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Choisir la devise
EUR Euro
0
    0
    Panier
    Votre panier est videAu shop