Visite de l’ambassadeur de France en Israël à… Kountrass

0
172

Le (relativement) nouvel ambassadeur de France en Israël, M. Eric Danon, s’est rendu à Afoula, où se trouvent de nos jours les locaux de Kountrass ce 20 avril 2021 ! Il était accompagné en particulier du consul de ‘Haifa, M. Patrick Servanti. Puis il a été reçu par le rav de cette partie de la ville où se trouvent ces bureaux, à Guivath haMoré, et il s’est rendu par la suite à la Yechiva du rav Refaël Blum, lui aussi un français, avant d’être accueilli par le maire de la ville, M. Avi Elkabetz, dont les parents sont francophones.

Il s’agissait en fait d’une visite faisant suite à celle du directeur de la revue en sa demeure à Jaffa, datant de voici quelques mois. Outre le fait que le rav Kahn a l’habitude de rendre visite aux ambassadeurs de France par politesse et par respect, il voulait aussi lui s’entretenir avec lui du sujet lié à la France face auquel Kountrass s’est beaucoup engagé et ne cesse de s’exprimer, celui de la situation catastrophique des cimetières dans le pays, quand, pour la communauté juive, ce qui se passe représente une profanation terrible et un manque total à l’engagement du pays de respecter le repos des personnes enterrées dans leurs cimetières. L’ambassadeur s’est engagé à tenter d’aider à trouver des solutions pour éviter à l’avenir que ce genre de situations se produise, et qu’au moins les familles puissent savoir par internet quel est le sort réservé à leurs ancêtres, ce qui n’est pas le cas de nos jours.

LIRE  Djihad : la propagande islamiste prend racine sur internet

Cette visite a permis à l’ambassadeur de découvrir à son tour l’importante communauté juive orthodoxe qui se développe depuis quelques années dans ce quartier élevé d’Afoula, avec ses quelques 400 familles orthodoxes, dont 10% sont francophones.

Elle a été interrompue par la visite du ministre de la Diaspora, Mme Omer Yankelévitch, qui voulait s’entretenir avec l’ambassadeur (il s’est avéré du reste qu’elle avait étudié… au séminaire de Gateshead en même temps que l’épouse du rav Blum, qui était présente à la rencontre…).

Chez le rav, rav Nathan Rotschild, des personnes de la communauté ont demandé à l’ambassadeur pourquoi, puisque 60 ou 70% des gens qui viennent de France sont orthodoxes, les services consulaires n’avaient pas dans leurs équipes une personne connaissant la mentalité des communautés orthodoxes et pouvant mieux comprendre leurs soucis. L’ambassadeur a parfaitement accepté la proposition, insistant sur le fait qu’en effet souvent les français rencontraient des grands problèmes, en particulier sur le plan familial et sur celui de la garde d’enfants, et qu’une personne proche de la mentalité de ces familles pourraient être d’une grande utilité.

La visite de la Yechiva du rav Blum a été un moment important pour l’ambassadeur, rencontrant pratiquement pour la première fois une telle institution, et il s’est intéressé de manière très attentive au fonctionnement d’une institution et de la façon dont ses jeunes sont acceuillis.

A la municipalité enfin (notre photo), le maire (qui avait fait accrocher le drapeau français dans les rues de la ville !) a fait savoir l’importance qu’il accordait à cette visite d’un tel dignitaire français à Afoula.

LIRE  Malgré ses excuses, le New York Times publie une nouvelle caricature antisémite

Aucun commentaires

Laisser un commentaire